lundi , 23 septembre 2019

Ebola: Une aide supplémentaire de 22 millions $ du Japon pour la lutte contre l’épidémie

Le 3 octobre, le Gouvernement du Japon a décidé d’octroyer une aide d’urgence de 22 millions de dollars, au travers de l’OMS, de l’UNICEF, du PAM, de la FICR et d’autres organisations internationales, afin de mettre en œuvre les mesures de prévention, la fourniture de soins d’hygiène et de santé pour les personnes infectées, ainsi qu’une réponse aux besoins de base en matière de nourriture et de transport, dans les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment la République de Guinée, la République du Libéria et la République de Sierra Leone.

 

Cette aide constitue la première tranche de l’aide de 40 millions de dollars supplémentaires à la lutte contre l’épidémie du virus Ebola, annoncée par Monsieur Shinzo Abé, Premier ministre du Japon, lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la réponse à l’épidémie du virus Ebola, à New York, le 25 septembre 2014.

 

Au cours de cette réunion, le Premier ministre du Japon a déploré les pertes en vies humaines dues à cette épidémie, et a rappelé à quel point cette crise est un défi imminent pour la paix et la sécurité internationales, par les menaces qu’elle fait peser sur la stabilité des pays les plus frappés, à savoir la Guinée, le Libéria et la Sierra-Leone.

 

Monsieur Abé a également rappelé que le Japon a rapidement réagi, dès le mois d’avril, en allouant plus de 4 millions de dollars aux actions et programmes de différentes organisations internationales luttant contre l’épidémie dans les trois pays (PAM, OMS, UNICEF, FICR). De même, des missions d’experts médicaux et de médecins ont été envoyées sur le terrain, et le Japon a aussi fourni du matériel d’urgence (tentes, couvertures, etc.) d’une valeur totale de 920 mille dollars, et le gouvernement Métropolitain de Tokyo a annoncé la fourniture 20 mille ensembles d’équipements de protection individuelle, afin de protéger les personnes travaillant directement au contact de la maladie.

 

Enfin, suite à la requête de l’OMS, le Japon, en coopération avec l’entreprise japonaise Toyama Chemical Co. Ltd, fournira du T-705, ou Favipiravir, un médicament potentiellement prometteur, qui pourrait être efficace dans la phase post-exposition au virus Ebola.

 

Ambassade du Japon

Conakry, le 6 octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*