lundi , 26 octobre 2020

Ebola : la préfecture de Lola touchée à son tour

La préfecture de Lola, située à 40 km de N’Zérékoré, non loin de la Côte d’Ivoire et du Liberia, est le nouveau foyer du virus Ebola, avec 2 cas confirmés et 9 cas suspects, a révélé le coordinateur chargé de la riposte contre Ebola dans la région forestière, Abdourahamane Batchili, dans une intervention sur les antennes des médias d’état jeudi.

C’est une personne venue du Liberia voisin qui aurait introduit la maladie dans cette localité qui jusque là n’avait pas encore enregistré de cas de fièvre Ebola.

Les échantillons prélevés sur les membres d’une même famille ont après analyse au niveau du centre de traitement basé à Guéckedou, abouti à 2 cas confirmés et 9 cas suspects, selon le coordinateur chargé de la riposte contre Ebola dans la région forestière.

Le porteur du virus s’était retourné au Liberia où il décédera ensuite, selon le coordinateur chargé de la riposte contre Ebola dans la région forestière.

Abdourahamane Batchili a évoqué une « légère augmentation des cas d’épidémie dans la préfecture de N’Zérékoré ».

Il a déclaré que de nouveaux de fièvre Ebola ont été enregistrés dans la préfecture de Macenta, notamment dans la localité de Bofossou.

Le coordinateur chargé de la riposte contre Ebola dans la région forestière a aussi insisté sur le cas de Koyama, localité de Macenta, frontalière du Liberia où les équipes médicales ne sont pas encore opérationnelles, ce qui ne permet pas d’établir la situation épidémiologique dans cette zone, a-t-il souligné. Rappelant au passage que c’est à Koyama qu’une mission de sensibilisation, dont il faisait parti, avait été prise en otage, il ya quelques semaines.

Il avait fallu une intervention des services de sécurité pour porter secours à ces agents sensibilisateurs, qui avait fait le voyage avec le préfet de Macenta.

La Guinée a enregistré 656 décès sur 1.099 cas, selon les derniers chiffrés par les autorités samedi dernier.

 

Source : Xinhua

——

Photo d’archive, Liberia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*