mardi , 22 septembre 2020
Flash info

Mohamed Saïd Fofana : ‘’Après Ebola, on s’attaque aux problèmes de développement’’

Alors que certains députés de l’opposition désapprouvent la sobrieté avec laquelle s’est tenue  la fête du 2 octobre cette année à Conakry, le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, lui, affirme le contraire.  ‘’La fête du 02 octobre est la fête de l’indépendance de la Guinée. Elle ne serait passée sous silence’’, précise le chef du gouvernement.

 

 

C’est pourquoi, ajoute-il, en dépit du report des festivités, le chef de l’État a souhaité que nous montrions à la face du monde que la Guinée se tient debout. Et que,  les Guinéens sont prêts à affronter le défi que représente Ebola.

Cette fête est très importante, affirme M. Fofana. ‘’C’est l’occasion donc pour les Guinéens de refaire l’unité autour de la nation’’, poursuit-il.

 

Le chef de la primature exhorte  à chacun d’accepter la nation. ‘’Les réflexes identitaires, raciaux ou régionalistes, doivent s’éloigner de nous. Chacun doit penser à la nation guinéenne. De ce point de vue, nous devons nous donner les mains pour qu’ensemble nous puissions vaincre Ébola’’.

Mais, après Ébola, souligne Mohamed Saïd Fofana, ‘’nous devons affronter nos nouveaux défis. C’est pourquoi,  mercredi, le gouvernement et ses partenaires ont parlé d’Ebola et de l’après Ebola. Nous avons cherché à voir comment reprendre les chantiers qui sont arrêtés, comment  doper la croissance pour que le développement soit relancé, comment améliorer les services sociaux de base et les infrastructures’’.

‘’Lorsque nous allons vaincre Ébola, nous allons nous attaquer aux problèmes de développement’’, a promis le chef du gouvernement.
Cela ne peut être possible que quand les Guinéens acceptent de se donner la main, de pardonner, d’accepter la paix. 

‘’Ils ont un président qui se bat nuit et jour pour que la Guinée puisse sortir de cette situation. C’est cet appel que je lance à tous les Guinéens. Que ce jour du 02 octobre soit le jour d’un nouveau départ. Départ dans lequel chacun va accepter sa responsabilité individuelle et collective vis-à-vis de ses compatriotes’’, a conclu le premier ministre.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*