samedi , 7 décembre 2019

Fête du 2 Octobre 2014: les désapprobations du Dr Fodé Oussou Fofana

La Guinée a fêté l’indépendance nationale du 2 octobre dans la sobriété, jeudi, à Conakry. La manière dont cette fête a été célébrée n’a pas été du goût de tout le monde.

 

 

C’est le cas du Président du groupe parlementaire, les Libéraux démocrates, Dr Fodé Oussou Fofana, qui a déploré le fait qu’aucun hommage n’a pu être rendu aux pionniers de la liberté de la Guinée au joug colonial.

‘’Je pense que quelle que soit la situation, on doit pouvoir se rappeler des défricheurs de ce 2 octobre. Ce n’est pas parce qu’on est dans cette situation d’Ebola qu’on ne peut pas rendre hommage aux bâtisseurs de cette indépendance, notamment Ahmed Sékou Touré, Sayfoulaye Diallo, Barry Diawadou, Barry III…’’, a regretté le Dr Fofana.

D’après lui, le 2 octobre est un jour historique pour la Guinée et surtout pour les martyrs de cette indépendance.

En contre-pied, le vice-président du parti de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) fustige une partie de la déclaration de Président Alpha Condé, à la veille du 2 octobre.

‘’On a entendu le Président de la République justifier la situation économique difficile de la Guinée par le virus Ebola. Ebola est en Guinée depuis le début de cette année, et Alpha Condé est président de la République depuis 2010. Donc ce n’est pas Ebola qui explique cette situation économique’’, martèle le député au parlement guinéen.

Il reconnaît tout de même que les guinéens vivent dans une situation difficile et que le virus n’est pas sous contrôle. ‘’C’est ce qui est dangereux. On est dans une situation très compliquée par rapport à ce virus mortel. Mais, fait-il remarquer, la complication de la situation d’aujourd’hui s’explique par le fait qu’on n’a pas pris les mesures draconiennes à temps. ‘’Bref, on est à une situation alarmante qui inquiète tout le monde.’’

En tant que parti politique, ajoute-t-il, nous n’avons pas attendu que le Président s’adresse à la nation pour profiter de nos vacances parlementaires et  aller à l’intérieur du pays, sensibiliser les citoyens sur l’existence du virus et les mesures à observer’’, a conclu le Dr Oussou Fofana.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64

contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*