mercredi , 5 août 2020
Flash info

La jeunesse de l’ufdg prévient : « L’injustice et l’impunité entrainent la loi du talion: oeil pour oeil, dent pour dent »

«Suite à l’assassinat politique de notre compagnon de lutte, Monsieur Amadou Oury Diallo, Président de la grande section motard, le Comité National des Jeunes et toute la jeunesse de l’UFDG présentent toutes leurs condoléances au peuple de Guinée, à la famille éplorée, à la Direction Nationale du Parti, à la section motard ainsi qu’à tous les militants et sympathisants de l’UFDG.

Avec cet assassinat, qui vient s’ajouter aux 56 autres, la Guinée vient de franchir une nouvelle étape dans la déchéance de l’Etat. Lorsqu’Alpha disait qu’il a hérité d’un pays et non d’un Etat, nous nous rendons à l’évidence qu’à quelques mois de la fin de son mandat, l’Etat est encore plus inexistant aujourd’hui qu’en 2010 car, le devoir régalien de l’Etat est avant tout la protection des citoyens et de leurs biens. Aujourd’hui, l’autorité de l’Etat ne s’exerce que lorsqu’il s’agit de réprimer les citoyens qui ne demandent qu’à jouir des droits que leur confère la constitution. Depuis quatre ans que le RPG est au pouvoir, où est l’Etat lorsque des donzos se substituent à l’armée et aux services de sécurité ? Où est l’Etat lorsque des assassins peuvent tuer impunément et menacer les paisibles citoyens ? Dites-nous où se trouve l’Etat lorsque dans une localité comme Womey on peut égorger des membres d’une délégation de l’administration ? Evidement, lorsque le Président n’a aucune orientation stratégique, aucun projet de société et fait une gestion conjoncturelle du pays, il se plaira bien dans cette anarchie qui ne profite à aucun Guinéen qu’à lui.

 

Ce manque de vision et d’anticipation de la gouvernance actuelle est à la base de la gestion catastrophique de la fièvre hémorragique à virus Ebola. A ce sujet, le Comité National des Jeunes de l’UFDG félicite le corps médical qui affronte cette épidémie avec courage et patriotisme. Nous invitons la coordination des jeunes militants et sympathisants de l’UFDG et particulièrement la jeunesse de la région forestière à s’impliquer d’avantage dans la sensibilisation afin d’éradiquer cette épidémie.

 

Pour revenir à l’assassinat ciblé de Monsieur Amadou Oury Diallo et les menaces qui pèsent sur certains responsables et militants de notre Parti, à l’UFDG nous sommes des démocrates convaincus. C’est pourquoi nous exigeons que les coupables soient arrêtés et jugés dans les plus brefs délais. L’injustice et l’impunité font malheureusement appel à la loi du talion . Le Comité National des Jeunes de l’UFDG ne veut pas en arriver là. Il serait mal indiqué de prendre notre patience et notre esprit républicain pour de la faiblesse. Que la justice de la République prenne toute la mesure de sa responsabilité face à l’histoire.

 

 

Conakry, le 24 septembre 2014

 

Union des Forces Démocratiques de Guinée

 

LE COMITE NATIONAL DES JEUNES

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*