lundi , 26 octobre 2020

Ebola : la Cour d’Appel de Conakry suspend ses audiences et place son personnel sous contrôle sanitaire

La Cour d’appel de Conakry a suspendu ses audiences à compter de ce jeudi 25 septembre suite au décès d’une secrétaire en août dernier de la maladie Ebola.

 

Selon l’ordonnance N°235/PP/CA/2014, les audiences sont suspendues dans toutes juridictions du ressort de la Cour d’Appel de Conakry à compter d’aujourd’hui jusqu’à la fin de la période d’incubation d’Ebola qui est de 21 jours et qui correspond au 12 octobre, inclusivement.

 

« Vu le décret proclamant l’Etat d’urgence sanitaire…disons que le personnel judiciaire se soumettra à un contrôle médical quotidien durant cette période », selon la décision signée de M. Kèlèfa Sall, le premier président par intérim de la Cour.

 

La décision a été approuvée par le Procureur général près la Cour d’Appel de Conakry et l’Ordre des avocats.

 

Selon les informations reçues de personnes crédibles travaillant dans cette institution, une secrétaire est décédée d’Ebola en Août dernier alors qu’elle était en congé.

 

Mais avant, son enfant était le premier a mourir de la maladie. Nos sources indiquent que le mari de la secrétaire et sa belle-mère sont également morts de la fièvre hémorragique par la suite.

 

La crainte de la Cour d’Appel de Conakry est que plusieurs collègues de la secrétaire sont allés lui rendre visite quand son fils est décédé de la fièvre. Le personnel est également allé à domicile en grand nombre lorsque celle-ci est morte à son tour.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*