mercredi , 24 avril 2019
Flash info

Womey : une barbarie à visage inhumain

Les habitants de Womey, une petite sous-préfecture située à une cinquantaine de kilomètres N’Zérékoré en région forestière viennent de se livrer à une pratique inhumaine d’une autre époque.  Plus que jamais, la justice guinéenne doit s’affirmer.

Le bilan macabre (mais provisoire?) du massacre de Womey est connu. Sept corps ont été retrouvés aux environs de ce village. Et pour l’heure deux personnes sont toujours portées disparues.

 

Le système judiciaire doit immédiatement se mettre en branle. Il doit prouver qu’il est une institution digne de confiance dans ce massacre barbare de citoyens innocents qui avaient cru bon de sensibiliser et de secourir une population qui, visiblement, méritait l’oubli et l’abandon.

Si nous savons que parmi les victimes figurent un pasteur, des journalistes et techniciens de radio ainsi que des autorités sanitaires préfectorales et régionales, on sait également qu’elles ont été jetées dans une fosse commune après leur exécution sommaire à coups de machettes.

Certes dans son discours radiotélévisé jeudi nuit, le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana a fustigé « une cruauté intolérable et injustifiable » quelque soit les circonstances. Le gouvernement a assuré l’ouverture d’une enquête judiciaire afin de faire la lumière sur cet « assassinat crapuleux ».

Mais les autorités guinéennes doivent aller cette fois au delà d’une simple déclaration d’intention. Elles doivent punir les auteurs et leurs complices à la hauteur de leurs crimes. Tous les individus impliqués dans cette affaire qui ternit l’image de la Guinée au moment où elle tend la maison à la communauté internationale pour combattre Ebola doivent être arrêtés et jugés pour servir d’exemples.

Car quoi qu’on dise, jamais une telle barbarie, en rapport avec la fièvre mortelle Ebola, n’a été signalée nulle part en Guinée.

 

Même les populations de Guéckédou et Macenta, autrefois farouchement opposées aux équipes de sensibilisation, n’ont parvenu à ce stade d’ignominie.

Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

————-

Photo : Guineeinfomonde.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*