dimanche , 17 novembre 2019

Insécurité : le responsable de la section motard de l’UFDG assassiné

Alors que l’on pensait que la sécurité est revenue à Conakry, tout d’un coup, l’insécurité survient. El hadj Amadou Diallo, président de la Section motards de l’UFDG, a été froidement assassiné lundi 15 septembre aux environs de 20h au niveau de la Transversale 8, au quartier Sonfonia.

 

Selon nos informations, El hadj Amadou Oury, avant son assassinat, s’était abrité dans une boutique d’une de ses connaissances, puisqu’une forte pluie s’abattait à cette heure là (19h).

 

Dès que la pluie a cessé, il est sortir pour se rendre à son domicile situé au quartier Cimenterie. Il serait suivi par des inconnus, car c’est en cours de route, selon notre source, qu’il a été tué par des ‘’hommes en uniforme’’. Ces derniers ont pris la fuite juste après leur acte barbare.

 

« Cet assassinat est un acte criminel et barbare, pas seulement contre El hadj Amadou Oury Diallo et l’UFDG, mais contre tous les Guinéens qui rêvent d’une Guinée démocratique et juste. Notre peuple n’était pas habitué à ce genre de choses. C’est un tournant grave pour la nation tout entière. Ce crime ne doit pas rester impuni. Notre devoir à tous, en tant que peuple, c’est de se lever comme un seul homme pour exiger que les auteurs de ce crime odieux soient identifiés et traduis devant les juridictions de notre pays pour que plus jamais un Guinéen ne soit tué à cause de son opinion politique », écrit Alpha Boubacar Bah, coordinateur adjoint de la cellule de communication de l’UFDG sur sa page facebook.

 

C’est sur les lieux qu’El hadj Amadou Oury Diallo,originaire de Sannoun, Labé, aurait rendu l’âme. Son corps se trouve actuellement à la morgue de l’hôpital Donka.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*