vendredi , 23 août 2019
Flash info

Ebola : des équipes médicales mobiles seront déployées sur les frontières de la Guinée avec le Liberia et la Sierra Leone

La Guinée compte prépositionner des équipes médicales le long des frontières avec le Liberia et la Sierra Leone pour assurer la prise en charge des malades qui pourraient venir de ces pays voisins, a-t-on appris auprès de source officielle.

Ces équipes seront dotées de moyens motorisées, notamment des véhicules 4×4 pickups et des ambulances issues de dons faits à la Guinée par des pays amis et des organisations internationales comme l’UNICEF, qui vient d’offrir 28 pickups à la Guinée.

 

L’UNICEF a aussi commandé une quinzaine d’ambulances dans le cadre de cette assistance à la Guinée, a fait savoir vendredi le Directeur régional Afrique de l’Unicef, Manuel Fontaine, lors d’ une audience avec le président Alpha Condé.

 

Il a affirmé que l’UNICEF allait contribuer davantage à la lutte de la Guinée contre l’épidémie d’Ebola, à travers un appui en « matériels de protection tels que les gants pour le personnel et des moyens logistiques ».

 

La Guinée a aussi reçu un appui financier d’un million USD du Nigeria, apporté à travers les services de l’Organisation africaine de la santé (OMS), et l’acquisition de véhicules pour les missions médicales.

 

Sakoba Kéita, coordinateur national de la lutte contre le virus Ebola, a indiqué que les véhicules pickups et les ambulances offerts à son pays seront déployés le long des frontières de la Guinée avec le Liberia et la Sierra Leone, qui s’étendebt sur plus de 1.000 kilomètres.

 

Cette décision vise « à faciliter le transport des malades venant de ces pays touchés par le virus Ebola, et qu’on ne peut interdire d’accès au territoire guinéen », a-t-il souligné.

 

Le coordinateur guinéen a également déclaré que le fonctionnement de cette stratégie de riposte contre Ebola sera rendue possible par le recours à des points focaux dans les différentes locales se trouvant dans les préfectures frontalières, situées principales dans le sud est de la Guinée.

 

La Guinée est mieux pourvue en structures sanitaires que ces voisins qui viennent de sortir de longues années de guerre civile, comme l’a indiqué le ministre guinéen des Affaires étrangères François Fall, durant ses pérégrinations en Europe et à Addis- Abeba, où il s’était rendu pour plaider la cause des pays affectés par l’épidémie.

 

Par ailleurs, l’OMS a salué l’engagement du gouvernement cubain à envoyer 165 professionnels de santé pour prodiguer des soins contre la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

 

Parmi « ces renforts récemment annoncés figurent des médecins, des infirmiers, des épidémiologistes, des spécialistes de la lutte anti infectieuse, des experts des soins intensifs et des agents de mobilisation sociale. Ces personnels seront concentrés en Sierra Leone », indique un communiqué de l’OMS.

 

Le dernier bilan de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, publié vendredi par l’OMS, est de 2.400 décès sur 4.784 cas confirmés.

 

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*