jeudi , 21 mars 2019

Des partis d’opposition accusent le pouvoir de dénaturer la lutte contre Ebola

DECLARATION — Des sources sûres rapportent que des membres du  comité de sensibilisation sur l’épidémie d’Ébola transforment l’objet de leur mission en une campagne déguisée des présidentielles prévues en 2015. Cet acte crapuleux est commis en faveur du RPG. Dans le but  de tromper et d’intimider les populations, ces émissaires officiellement  en charge de la campagne de sensibilisation sur l’Ebola, arborent le foulard jaune du RPG autour du cou.

En outre, Ils portent ostensiblement l’effigie du Président Alpha Condé épinglée sur leur poche à la hauteur du cœur. Ces agents présentent les contributions de la communauté internationale, dont les désinfectants et masques, etc. comme provenant uniquement des «amis blancs » de Monsieur Alpha Condé. Les sources confirment que certains membres du gouvernement et certains députés de la mouvance participent activement à cette malencontreuse et abominable mascarade.

Face à la gravité de la pandémie et l’’angoisse généralisée qu’elle suscite au sein des Guinéens, ces manœuvres politiciennes sont inappropriées. En effet, toute tentative de manipulation  des populations, devenues vulnérables par la psychose de la Fièvre Ébola, est moralement et légalement condamnable. Un tel comportement est antinomique à toute déontologie médicale et à toutes éthiques. Pire,  l’acte confirme le sentiment de mépris total que le RPG cultive pour la vie de Guinéens qui vivent dans la plus grande détresse depuis 2010. Manifestement, les agents en campagne déguisée du RPG démontrent que  la vie des Guinéens en général, et des citoyens de la forêt en particulier, ne sont que des valeurs marchandes afin d’assouvir la soif de pouvoir de Mr. Alpha Condé.

C’est l’occasion de rappeler que les campagnes présidentielles n’étant pas encore officiellement ouvertes, ces engagements de ces thuriféraires du RPG constituent une violation flagrante du code électoral. Nous rappelons aux dirigeants du RPG qu’en tant que parti au pouvoir ils se doivent de respecter au mieux les lois et règles électorales en vigueur dans notre pays. En tout état de cause, le RPG sera tenu pour responsable de ces violations qui entachent d’avance d’irrégularités graves, les consultations présidentielles de 2015.

Nous saisissons aussi l’occasion pour rappeler à tous que la Guinée-Forestière est une partie intégrante de la République de Guinée. Elle n’est pas un no-man’ s-land où les agents zélés d’un parti, même au pouvoir, peuvent violer impunément les lois de la république. En ces temps de crise épidémique qui frappe plus durement  la Guinée Forestière, il y avait à espérer de la part du gouvernement d’un peu de mansuétude et de respect pour les populations en lieu et place de cette manipulation politicienne.

Aux populations de la Guinée-Forestière, ainsi qu’à celles des autres régions de la Guinée, nous lançons un appel à la vigilance ; tous, nous devons  faire front commun à ces menées subversives qui ruinent les intentions et dénaturent les actes de solidarité en faveur de notre pays. C’est pourquoi, nous nous réservons le droit de mener toutes actions de dénonciation nécessaires en Guinée et devant la communauté internationale pour mettre fin à ces roueries politiciennes ; elles détournent l’aide à l’éradication de l’Ebola de ses vrais objectifs et intentions, contribuant ainsi à la propagation de ce fléau et encore plus à l’effondrement de la culture de solidarité  dans notre pays. Dans toute vraie démocratie, elles devraient être prohibées par la Cour Suprême, et les transgresseurs soumis aux rigueurs de la loi.

Les partis politiques signataires de la présente déclaration dénoncent et condamnent sans appel le travestissement de la campagne de sensibilisation sur Ébola en campagne politique  du RPG. Nous demandons à Monsieur Alpha Condé, de mettre immédiatement un terme à ces agissements en Guinée Forestière,  ainsi que sur l’ensemble de toute la Guinée.

Les partis politiques signataires remercient et encouragent les médecins, aides-médecins, infirmiers et infirmières, garçons et filles de salles qui, malgré le risque et les conditions misérables de leur travail, ne ménagent aucun effort pour assister  nos populations affligées. Ils remercient et encouragent également les personnels des organisations non-gouvernementales et des organisations internationales pour leur persévérance dans l’assistance à notre peuple pendant ces moments de dures épreuves.

Les partis politiques signataires renouvellent leur soutien inéluctable au Peuple de Guinée en général et aux populations du Sud-Guinée, en particulier, pendant ces moments graves d’épidémie de la fièvre Ebola. Ils souhaitent un prompt rétablissement aux malades et présentent leurs condoléances aux familles des victimes tout en priant Dieu d’accorder sa miséricorde à leurs âmes.

Considérant l’agressivité et la dangerosité du virus de la fièvre Ebola, les partis signataires conseillent les populations au respect strict des mesures préventives recommandées par les autorités médicales.

Pour les Partis Signataires

Dr. Edouard Zoutomou Kpoghomou,  Président de l’UDRP

Dr. Faya Millimouno, Président du Bloc Libéral (BL)

M. Daniel Kolié, Président du Parti CADRE (Congrès Africain Pour la Démocratie et le Renouveau)

M. Mamadou Bah Baadiko, Président de l’Union des Forces Démocratiques (UFD)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*