jeudi , 2 avril 2020

Ebola: la Guinée cherche 70 millions pour combattre la maladie

La Guinée et ses partenaires ont élaboré un plan de riposte contre la fièvre Ebola pour les six prochains mois qui se chiffre à près de 70 millions USD.

 

L’annonce est venue du  Dr Sakoba Kéita (ici sur la photo), coordinateur national de la lutte contre la fièvre Ebola en Guinée.

 

Ce ambitieux programme est annoncé au moment où le pays fait face à une arrivée massive de personnes infectées en provenance du Liberia et de la Sierra Leone voisins.

 

Le pic de la maladie a été enregistré en Guinée en août dernier avec 237 cas enregistrés. Avant ce mois, la plus importante propagation a été notée en juin avec 95 cas.

 

Le bilan cumulé de la fièvre dans le pays est de 550 décès sur environ 862 cas enregistrés. « A date, 134 personnes restent hospitalisées dans les centres de traitement », a affirmé le Dr Kéita.

 

La fièvre Ebola a ressurgi à Macenta, ville située à environ 900 kilomètres au sud-est de la Guinée à cause de la rentrée massive des guinéens et libériens en provenance du Liberia.

 

Signe que la situation est inquiétante, les autorités sanitaires guinéennes envisagent la construction d’un troisième centre de traitement dans cette localité en plus de celui à Conakry et à Guéckédou. Le pays prévoit aussi l’ouverture de 16 centres de transit dans les régions frontalières avec ses deux voisins touchés par la maladie et certains villes à l’intérieur.

 

D’ores et déjà, la Guinée déclare toute personne en provenance de la Sierra Leone et du Liberia comme un contact et donc à suivre au quotidien jusqu’à la fin de la période d’observation de 21 jours.

 

Appel du président

 

Alpha Condé a appelé ses concitoyens à une mobilisation générale pour combattre la fièvre Ebola. « La maladie actuelle est très grave et il est question de la survie de la nation », a-t-il dit ce mardi. « La maladie a des conséquences extrêmement graves sur l’économie. Tout le monde doit prendre conscience que cette bataille est la sienne », a-t-il dit lors d’une rencontre avec des journalistes.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*