lundi , 23 septembre 2019

Le BL claque la porte à l’opposition extraparlementaire

 

Le Bloc Libéral (BL) du Dr Faya Millimono a décidé de quitter la Coalition de l’Opposition Extraparlementaire (COEP). Officiellemet, La décision qui a été annoncée le samedi 6 septembre est prise pour « divergences majeures de convictions politiques et  »d’affirmations opaques » de statut d’opposant de la part de certains leaders de ladite coalition ».

 

 

Joint au téléphone par Kaloumpresse.com, Bah Aliou, directeur de Communication du parti a indiqué que la formation politique a quitté le COEP pour plusieurs raisons. Il a fait état de l’existence selon lui de beaucoup de divergences entre leur parti et ceux de la COEP.

 »Il y avait un mémorandum qu’on devrait rédiger avant de rencontrer le Président de la République. Dans la rédaction du mémo, il y a eu  des divergences de points de vue », a-t-il introduit dans un entretien téléphonique avec notre rédaction.

 

Selon le responsable de la communication du BL, certains pensent au sein de la Coalition de l’opposition extraparlementaire qu’il faut s’adresser au président de la République avec beaucoup de complaisances tout en élaborant un document qui n’indique pas clairement sa responsabilité sur la situation actuelle de la Guinée en matière de gouvernance politique, économique et des questions de violation des droits de l’homme.

 » Ils veulent qu’on élabore un document comme si c’est un acteur de la société civile qui s’adresse au Président pour dire que nous sommes collectivement coupables », a-t-il fustigé.

 

Le Bloc libéral soupçonne aussi ses anciens compagnons de route de dérouler un agenda caché qui serait favorable à Alpha Condé. Ce qui, selon M. Bah, a poussé certains membres à exprimer leurs besoins personnels au chef de l’Etat lors de leur rencontre à Sèkhoutoureyah en août dernier.

 

« Le Bloc Libéral étant mis en minorité dans ce processus, nous pensons qu’il faut continuer de promouvoir les valeurs auxquelles nous croyons et les principes qu’on a au BL. C’est en considérant tout cela que notre parti a tiré toutes les conséquences pour se retirer de la COEP », a conclu M. Bah

 

Aliou BM Diallo

+224 622 254 564

contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*