samedi , 23 février 2019

Privé de ressources financières le ministère des Droits de l’homme n’abdique pas

 

Sans céder à la punition gouvernementale qui lui est infligée à travers le blocage d’une partie de ses ressources financières, le ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques promet de poursuivre son combat pour le respect des droits humains dans son pays.

 

La promesse est venue de la personne la mieux indiquée dans ce ministère. Kalifa Gassama Diaby. Il a prévenu ses détracteurs tapis dans l’ombre partout. Au gouvernement, dans la société civile et dans les partis politiques. Rien ne ne pourra l’empêcher de fustiger les violations ds droits de l’homme en Guinée. Pas tant qu’il est aux commandes du ministère dédié à cette cause.

 

Il, c’est bien Kalifa Gassama Diaby, ministre des Droits de l’homme et des libertés publiques. Pendant une conférence de presse qu’il a animée jeudi, à Conakry, il indiqué que certains cadres de son département sont privés de ressources financières depuis 16 mois.

 

Toutefois, il a loué les efforts ces fonctionnaires qui, malgré l’insuffisance des ressources allouées au département, se sont sacrifiés et continuent à le faire pour que des résultats encourageants soient obtenus dans le domaine des droits en Guinée.

Le ministre Dibay a reconnu que la tâche est difficile dans un pays qui n’a durant toute son histoire politique pas connu la culture démocratique.

 

« Depuis bientôt deux ans, nous avons travaillé et nous travaillons toujours d’arrache pied avec tous les cadres à assumer cette mission dans l’intérêt du peuple de Guinée. C’est dans cette perspective que ce département s’attèle à mettre le doigt là où cela fait mal pour l’ensemble de la société guinéenne », a-t-il affirmé.


Mamady Fofana, pour Kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*