mardi , 16 juillet 2019
Flash info

Ethno-stratégie : Diallo Sadakaadji désiste en faveur Cellou Dalein ?

A la surprise générale, l’homme d’affaire devenu leader politique, Amadou Oury Diallo dit ‘’Diallo Sadakaadji’’ démissionne de son tout récent parti politique, MSD.

Pour justifier ce retrait plus que prématuré, il met en avant l’inconstance du fondateur du parti, Dr. Abdoulaye Diallo, qu’il accuse de rouler pour le pouvoir. Mais on est en droit de se demander si, après Bah Oury, il n’est pas imposé à Diallo Sadakaadji de laisser le champ libre à CellouDalein Diallo, dans l’optique des élections présidentielles de 2015 ?

En tout et pour tout, Amadou Oury Diallo n’aura vécu que 71 jours au poste de président du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD). Pas même trois mois. Personne ne l’aurait cru. Surtout quand on se rappelle que, le secrétaire général-fondateur du parti, Dr. Abdoulaye Diallo, lors d’une conférence de presse du 23 juin dernier, ne tarissait pas d’éloges à l’endroit à celui qui quitte le parti aujourd’hui. Il disait notamment de lui qu’il est « un intellectuel, pas un vulgaire commerçant. Il travaille pour les bourses. C’est un financier, qui a été auprès d’Eyadema, de Lansana Conté, ses discours ont un fond meilleur que certains Chefs d’Etat … (il) a fait des études en Grande Bretagne. Soyez rassurés, il peut diriger un parti, il peut diriger la Guinée ».

Moins de trois mois après, Diallo Sadakaadji ne lui renvoie pas forcément la politesse. En effet, pour justifier son départ du parti, Amadou Oury Diallo indique : « A mon grand étonnement, le fondateur du M.S.D, manipulé par le pouvoir en place et agissant pour son compte personnel a initié, dans un contexte de crise politique et d’insécurité sanitaire sans précédent, un programme d’actions sans mon accord et celui des autres camarades. Une telle attitude fractionniste et divisionniste fait le jeu du pouvoir en place ». Ça c’est la version officielle.

Mais on est en droit de se demander si, au-delà, il n’y a pas une motivation plus souterraine ? Les agissements de Dr. Abdoulaye Diallo ne sont-ils pas notamment un prétexte pour que Diallo Sadakaadji s’écarte de la route de CellouDalein Diallo, dans l’optique des élections présidentielles de 2015 ? C’est d’autant plus possible qu’après la réconciliation avec Bah Oury, Diallo Sadakaadji demeurait le seul adversaire sérieux sur la voie du chef de file de l’opposition, dans l’électorat de la Moyenne Guinée. En effet, jusqu’à tout récemment, certaines sources faisaient d’une force de pénétration phénoménale de la part de Diallo Sadakaadji. Très riche, il mettait sa générosité légendaire au service de ses ambitions politiques.

In Fax de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*