mardi , 11 décembre 2018

N’Zérékoré : le couvre-feu reste maintenu

Le couvre-feu déclaré dans la ville de N’Zérékoré deux jours après les émeutes contre des agents de santé accusés de propager Ebola reste maintenu, a-t-on appris de source officielle.

 

En dépit d’un retour progressif et très rapide à la normale la capitale régionale de la Guinée forestière va devoir continuer avec le couvre-feu.

 

Selon le préfet, Aboubacar Mbop Camara, le calme est revenu. Même si un dispositif sécuritaire reste toujours visible dans le quartier Dorota, où des affrontements à l’arme automatique auraient eu lieu entres des civils et des éléments de la gendarmerie.

 

Au moins 27 personnes, en majorité des agents de sécurité, ont été blessés pendants les échanges de coups de feu, selon le préfet de la ville. Un vingtaine de personnes a été interpellée, selon M. Camara.

 

Rappelons que l’hôpital central de N’Zérékoré et le siège de la Croix Rouge ont reçu des projectiles jeudi dernier suite au soulèvement de certains citoyens. Ils accusaient les agents de santé cagoulés de pulvériser le marché de produits et donc de propager ainsi la maladie Ebola.

 

Le ministre de la Santé Colonel Rémy Lamah a nié l’information, précisant qu’il s’agit d’une manipulation. »Ce sont des rumeurs totalement fausses », a-t-il dit à Kaloumpresse.com

 

Fatoumata Kéita


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*