samedi , 19 janvier 2019

Les retraités rappellent qu’ils existent

L’Association des Retraités de Guinée, en abrégé ARG, une ONG dirigée par L’ancien président de l’Assemblée nationale Aboubacar Somparé a interpellé cette semaine les autorités guinéennes sur la nécessité d’améliorer leurs conditions d’existence.

Pendant une conférence de presse tenue à Conakry, Somparé a d’abord tenu à préciser que l’Association qu’il préside a été créée par arrêté ministériel N° 3193/MATD/CAB du 22 juillet 2014. Et qu’il s’agit d’une organisation non gouvernementale, apolitique et à but non lucratif.

Faisant de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs retraités, des secteurs public, mixte, et privé son objectif principal, cette ONG demande aux autorités guinéennes le réajustement et le rehaussement des pensions de retraite en tenant compte du cout actuel de la vie.

Elle souhaite aussi la création des mutuelles et d’autres activités économiques génératrices de revenus.

Aussi, l’Association des Retraités de Guinée, par la voix de son président, Aboubacar Somparé, sollicite d’autres privilèges comme la gratuité de transport public, la prise en charge des soins médicaux, l’accès facile aux médicaments pour les autres, la création de village de repos pour les personnes de 3è âge comme.

Selon l’ARG, la situation que vit le travailleur retraité guinéen est lamentable. Une situation due, selon ses membres, à « l’ingratitude de l’administration dont le personnel en activité trouve du plaisir à voir le retraité partir en le regardent du coin de l’œil avec ironie ».

« Cette frustration, non  seulement n’encourage pas le travailleur retraité à fréquenter les services, mais aussi  et surtout contribue en grande partie à la liquidation physique du travailleur retraité, désormais abandonné à lui-même désœuvré et ayant perdu  tout espoir », selon l’ONG.

Les personnes retraitées regrettent particulièrement le retard accusé dans le paiement des pensions qu’elles largement insignifiantes.


Sériane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*