mardi , 10 décembre 2019

Sidya se démarque de Dalein: « la Basse Guinée dont je suis ressortissant n’est engagée auprès d’aucune communauté pour en combattre une autre »

Après le discours enflammé du leader de l’UFDG Cellou Dalein Diallo à Chicago, aux Etats-Unis d’Amérique, le ton continue de monter, les condmanations aussi. Maintenant, c’est au tour de l’opposant Sidya Touré de l’UFR, arrivé 3è aux dernières législatives qui a pris ses distances vis-à-vis de son ex-allié.

Depuis Abidjan, où il se trouve en ce moment, M. Touré de regretter… sur le site de son parti…

« (…) Je ne sais pas de quoi il s’agit ? Si nous sommes dans un débat politique, dans ce cas, le communautarisme n’a pas sa place ou c’est un débat communautaire, comme vous le savez, je n’ai pas l’habitude de communiquer sur ce sujet.

La Basse Guinée dont je suis ressortissant n’est engagée auprès d’aucune communauté pour en combattre une autre. Cela est contraire à tout ce que l’on a toujours prôné dans cette région, qui est le vrai creuset de l’unité nationale de notre pays.

Je reste foncièrement opposé au RPG et à la politique imposée par son leadership à la Guinée, mais bien sûr que cette opposition ne s’étend à aucune communauté de notre pays.

Ceci dit, je voudrais vous parler de la situation désastreuse de la Guinée et des conséquences du virus Ebola, tant sur le plan sanitaire, mais également ce dont on ne parle pas : les conséquences économiques. Le manque de structures sanitaires et l’aggravation de la pauvreté sont des vecteurs déterminants de cette maladie.

Nous devons porter un nouvel espoir pour la Guinée. Pour cela, seule l’alternance en 2015 permettra à notre pays de relever le défi de la médiocrité et de la misère qui se sont abattues sur nous.

La Guinée mérite mieux que l’image que le RPG en donne aujourd’hui au monde. C’est une honte ! »

Par Rouguiatou Sylla

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*