dimanche , 8 décembre 2019

Ebola : la Côte d’Ivoire ferme ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia

Le gouvernement de la Côte d’Ivoire a décidé de fermer ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia, où l’épidémie de fièvre Ebola fait rage, d’après un communiqué du premier ministre Daniel Kaban Duncan.

La décision «exceptionnelle», active depuis vendredi, s’inscrit «dans le strict cadre des mesures préventives destinées à protéger l’ensemble des populations, y compris étrangères, vivant sur le territoire ivoirien», peut-on lire dans le texte lu à l’AFP.

De premiers décès ont été rapportés vendredi dans le sud-est du Liberia, frontalier avec la Côte d’Ivoire. Cette région est la seule qui n’était pas encore touchée par le virus dans ce pays où l’avancée du virus paraît aussi alarmante qu’inexorable.

L’Organisation mondiale de la santé a dénombré 2615 cas d’Ebola, dont 1427 décès dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest, selon son dernier bilan arrêté au 20 août et publié vendredi.

Le Liberia reste le pays le plus touché, avec 1082 cas, dont 624 morts. En Guinée, où l’épidémie est apparue à 150 km de la frontière ivoirienne, 407 personnes sont mortes au total, pour 607 malades. La Sierra Leone (392 décès) et le Nigeria (5) sont également touchés.

Le 11 août, la Côte d’Ivoire avait suspendu tous les vols à destination des États affectés. Mardi, Abidjan a interdit toute compétition sportive internationale dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*