vendredi , 17 août 2018
Flash info

Ebola : la Guinée déploie des équipes sanitaires aux frontières liberiennes et Sierra leonaises

Le ministère guinéen de la Santé en collaboration avec l’ensemble des partenaires impliqués dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola a envoyé mercredi des équipes sanitaires le long des frontières avec le Liberia et la Sierra Leone pour limiter la propagation de la fièvre hémorragique.

 

Les équipes qui seront composées de 5 personnes ont reçu pour mandat de prendre systématiquement les températures des personnes qui se déplacent le long des frontières avec les deux pays.

 

Au total 105 personnes seront engagées dans cette mission dangereuse mais exaltante qui durera dans un premier temps trois mois. Parmi eux, il y a 15 agents des services de santé de l’armée, 15 personnels de santé civile. Le reste sera fourni par les communautés qui les accueillent.

 

Leur mission est de veiller strictement à l’état de santé de ceux qui vont rentrer ou tenter de sortir.

 

« Vous devez prendre leur température et connaître leur provenance », a conseillé le ministre de la Santé, Colonel Rémy Lamah au moment de leur départ, ajoutant que les agents doivent aussi chercher à comprendre si le sujet n’a pas connu de Diarrhée ou de fièvre au cours des derniers 15 jours.

« La mission c’est d’être intransigeant et prenant la température de tous ceux qui passeront », a insisté le ministre.

Les cas suspects qui seront détectés par les équipes sanitaires seront acheminés vers les centres de traitement pour une prise en charge.

« C’est une mission d’Etat, nous sommes en extrême urgence », a dit le ministre de la Santé.

« Je vous demande de respecter avec la plus grande rigueur, la plus grande énergie, toutes ces mesures qui sont envisagées », a-t-il dit en faisant allusion à l’Urgence sanitaire nationale et à la déclaration des chefs d’Etat de la Mano River Union.

Pour imposer du sérieux aux agents déployés, le ministre de la Santé envisage des visites inopinées. « Nous effectuerons des visites pour voir qui fait son travail et qui ne le fait pas. Et si nous constatons au sein d’une équipe des défaillances cette équipe est automatiquement relevée ».

 

Elie Ougna, pour Kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*