lundi , 14 octobre 2019

An 56 de l’Indépendance guinéenne : des ONG fustigent des dépenses exorbitantes sans résultats satisfaisants

A 42 jour de la célébration des festivités du 56è anniversaire de l’indépendance de la Guinée qui se dérouleront cette année a Mamou deux ONG regrettent la lenteur des travaux alors que 234 milliards de francs guinéens ont déjà été injectés.

 

Selon  le président de L’ONG Forum civil guinéen, Balaya Diallo, il y a un vrai problème qui se pose. Le leader de l’ONG qui dit s’appuyer sur le résultat d’enquêtes menées en partenariat  avec « Terre Vivante » estime que les dépenses effectuées sur le terrain sont loin de refléter la réalité.

 

« Il faut qu’on se rende compte aujourd’hui qu’il y a des problèmes autour de ces festivités. Il y a une gabegie financière », affirme Balaya Diallo. « Il faut   arrêter cette saignée financière ».

Les deux organisations non gouvernementales regrettent surtout le fait que les travaux initiés visent la rénovation des édifices publics. Alors que, soutiennent-elles,  l’idée était de créer de nouvelles infrastructures pérennes pouvant servir au développement du pays.

D’après les deux organisations, les travaux sont financés sur fond de surfacturation. Selon leurs propres chiffres, le gouvernorat de Mamou est rénové à 8 milliards de francs guinéens. Le bureau de la préfecture à 8,5 milliards de francs guinéens, la mairie à 4 milliards, la place de la réception à 15 milliards et le  Palais des sports à 7 milliards de francs guinéens.

« C’est une commission fantôme. Tout cela se passe dans la mauvaise gouvernance des autorités guinéennes », accuse le président du Forum civil guinéen.

 

Pour sa part Mady Oury Moringa président de l’ONG Terre Vivante dit ne pas comprendre comment de telles dépenses peuvent être effectuées dans des conditions actuelles sans tenir compte des conditions des bénéficiaires. « On n’a jamais mené une étude  préalable pour demander aux populations quels sont leurs besoins », explique Mady Oury Moringa.

 

Sériane Théa, pour Kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*