mardi , 12 novembre 2019

Le 1er septembre décrété « Journée sans marché »

C’est une information émanant du président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA). Le lundi 1er septembre 2014 sera décrété « journée sans marché ».

 

La décision a été prise mardi matin, au siège du GOHA, par l’ensemble des opérateurs économiques victimes des pillages lors des mouvements politiques en 2013.

Joint au téléphone par Kaloumpresse.com, Chérif Abdallah, président du Goha a déclare que l’ensemble des acteurs, opérateurs économiques victimes des pillages et autres, a décidé que cette date  soit une journée sans marché sur l’ensemble du territoire national ».

Toutefois, a-t-il précisé, cette journée est un avertissement aux autorités. « Si rien n’est fait, à partir de là, nous allons déclencher un mouvement d’ensemble sur l’ensemble du territoire jusqu’à l’aboutissement de nos revendications. Ce sera un mouvement sans limite », prévient-il.

Selon Chérif un courrier a été adressé ministre du Commerce pour emmener le gouvernement à s’intéresser au dédommagement des opérateurs économiques.

 

Le bilan des pertes subies par les opérateurs économiques guinéens lors des trois dernières marches politiques organisées par l’opposition à Conakry, entre septembre 2012 et Mai 2013, se chiffre à 46,5 milliards de francs guinéens, environ 4,6 milliards CFA, selon le leader du GOHA.

Plus d’une année après la signature donc des accords, les opérateurs attendent  toujours d’être rétablis dans leur droit.

 

Cette menace des opérateurs vient quelque peu répondre à l’indifférence des autorités gouvernementales, qui tardent  toujours à respecter les accords signés, selon les hommes d’affaires.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*