samedi , 6 juin 2020

Le président tacle son premier ministre sur la gestion des ordures

II a fallu attendre que 7 milliards de francs guinéens soient engloutis au nom de la fameuse campagne d’assainissement, sans résultats probants, et qu’une nouvelle requête de 36 milliards de francs pour 6 mois soit formulée, pour que le président de la République se rende à l’évidence que le jeu de son Premier ministre et du gouverneur de Conakry n’est que de la poudre aux yeux. Résultat: En dépit de ces sommes colossales, notre capitale demeure l’une des plus sales de la sous-région.

Le chef de l’Etat est maintenant catégorique. Les parades du gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, en compagnie du Premier ministre Mohamed Saïd Fofana dans les rues et marchés de Conakry tous les samedis, sur fond de suspensions et de limogeages de chef de quartiers et de régisseurs de marchés ne sont pas la bonne voie à suivre pour rendre la capitale propre.

Il l’a fait savoir ce lundi pendant la conférence de presse qu’il a animée à la Présidence de la République.

D’après le numéro 1 guinéen la capitale guinéenne n’a connu un temps de propreté que pendant le sommet de l’OCI tenu à Conakry en décembre dernier. Pour besoin de rappel, c’est un certain commandant Sékou Resco Camara qui était gouverneur de la capitale guinéenne. Depuis, les ordures ont repris leurs places dans les marchés et le long des artères de la ville. « Aujourd’hui il y a des ordures partout », a reconnu Alpha Condé. Et d’ajouter qu’il en a informé qui de droit. « J’ai dit au Premier ministre que c’était devenu de la Mamaya (NDLR du folklore). Il faut trouver d’autres solutions », a indiqué le chef de l’état.

Pour trouver les solutions à cet épineux problème qu’est l’insalubrité à Conakry, le président ne compte plus laisser le dossier dans de mains inexpertes. Des concertations regroupant désormais d’autres services comme l’Administration des Grands Projets se tient désormais en sa présence. Des consultations seraient en cours afin de sélectionner sur appel d’offres une entreprise ayant les compétences avérées dans ce type d’activité.

Mamady Fofana, Pour Kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*