samedi , 7 décembre 2019

Drame de Rogbané : Voici ce qu’a décidé le Conseil des ministres

Suite au drame survenu mardi à la plage de Rogbané à Tawouyah ayant entrainé une trentaine de morts, le président Alpha Condé avait convoqué hier mercredi un conseil des Ministres extraordinaire. Nous vous livrons dans ce communiqué l’intégralité des décisions prises au cours de cette rencontre.

COMPTE RENDU CONSEIL DES MINISTRES EXTRAORDINAIRE DU 30 JUILLET 2014

Sous la présidence effective du Pr. Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres a tenu une session Extraordinaire, ce jour 30 Juillet 2014 à Sékoutoureya.

Ce Conseil des ministres a porté exclusivement sur le drame survenu ce mardi 29 juillet 2014, lendemain de l’Eid El Moubarack, à la plage de Taouyah dans la Commune de Ratoma à Conakry.

A l’ouverture de la session, le Chef de l’Etat a fait observer une minute de silence et invoquer une prière à l’endroit des victimes et des familles éplorées par ce drame.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE a ensuite, réitéré sa consternation et sa tristesse face à ce drame qui touche la Nation guinéenne toute entière.

Ensuite, les ministres en charge de la sécurité, de l’administration du territoire et les intérimaires des ministres de la Santé et de la culture ont, chacun à leur tour, fait le point sur le drame survenu, tant sur les circonstances que sur les mesures prises dans l’immédiat.

Le Ministre d’Etat en charge de la Justice, quant à lui, a exposé les dispositions et les procédures légales afin de répondre efficacement aux exigences judiciaires requises par cet évènement dramatique.

En appréciant ces exposés, le Chef de l’Etat, a déploré la faillite et les manquements à divers niveaux qui ont concouru à l’avènement de ce drame national.

Dans un moment solennel, il a rappelé les fondamentaux et le devoir des gouvernants et des responsables à divers degré, à protéger par tous moyens, les citoyens guinéens.

Le Chef de l’Etat a ensuite, appelé au calme et la prière pour que repose en paix et dans la dignité, l’âme des victimes. Que l’émotion, la peine, le chagrin, la haine et les considérations politiques ne viennent pas se mêler aux douleurs et la tristesse des familles éplorées et de la Nation toute entière.

Par ailleurs, le Conseil a confirmé les dispositions prises dans la nuit du 29 Juillet 2014 portant sur :
– la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, des bordures de mer pour des évènements grands publics ;
– l’interdiction des spectacles dans les lieux non autorisés ;
– la suspension du Directeur de l’Agence Guinéenne du Spectacle
– l’observation d’une semaine de deuil national. A cet effet, il a été ordonné de mettre expressément, en berne, la bannière nationale, où qu’elle se trouve.

Au cours de la séance, des instructions fermes ont été données par le Chef de l’Etat :
Dans un premier temps, sur la suite à donner au drame :
1. Au Ministère d’Etat en charge de la justice et au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn :
– d’ouvrir une enquête judiciaire afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances du drame pour que les responsabilités de tous ordres soient fixées et les sanctions prises selon les dispositions légales de la République.

2. Au ministère en charge de la santé :
– de faire un bilan détaillé et exhaustif de toutes les victimes ;
– de s’assurer de ce que des soins intensifs et psychologiques sont donnés à titre gratuit et en priorité à toutes les victimes sans distinction aucune;
– de s’assurer de ce que toutes les dispositions sont prises afin de répondre aux questions et aux attentes des familles éplorées dans les divers centres de santé mis à contribution ;

3. Au ministère en charge de la sécurité et celui de l’administration du territoire :
– de faire respecter strictement, les mesures de sécurité prises dans la gestion de cette crise dramatique tant sur les interdictions affectant les bordures de mer, les lieux non autorisés à recevoir du public que sur les suites sécuritaires éventuelles de ce drame ;

Le Chef de l’Etat a par ailleurs instruit, fermement, les ministres en charge de l’administration du territoire, de la sécurité, de la jeunesse, des sports, de la culture afin qu’ils fassent adopter des mesures et des normes sécuritaires pour tous les évènements, lieux et places recevant du public, afin que plus jamais, en Guinée, de pareils drames ne surviennent.

De plus, des dispositions seront prises afin de présenter les condoléances de la Nation à chacune des familles des victimes où qu’elles se trouvent.

A cet effet, il a été décidé de la tenue de prières collectives le vendredi 1er Août 2014, dans toutes les mosquées et dans tous les lieux de culte religieux de notre pays.

Dans un second temps, sur la nécessité de répondre aux besoins d’épanouissement, de loisirs et d’espaces :
Le Chef de l’Etat a rappelé que si un tel drame s’est produit, c’est parce qu’outre les autres raisons liées à la sécurité et à la négligence humaine, il y a un manque d’espaces et d’équipements pour la pratique des loisirs, de la culture et du sport. Qu’il est urgent de rebooster les différents projets sectoriels afférents.

Aussi, a-t-il donné des instructions fermes aux ministères concernés pour :
1. la faisabilité et la construction
– d’un nouvel espace (type jardin du 2 Octobre) sur le site retenu à Kipé;
– d’espaces aérés (aire de jeux et de loisirs) dans les grands centres urbains ;
– d’un grand lieu de spectacle pour la diffusion et la production culturelle.

2. l’accélération des travaux de construction des maisons de jeunes et des stades.

Par ailleurs, il a été rappelé l’urgence et la nécessité d’accélérer l’aménagement urbain des bordures de mer à travers une gestion plus efficiente et plus moderne de nos Communes.
Dans le même ordre d’instruction, il est annoncé le renforcement des capacités de la Brigade mixte Environnement et urbanisme chargée de la protection des bordures de mer, de la récupération des domaines en bordure de mer et du recensement de tous les terrains nus afin de procéder à leur viabilisation au profitdes populations.

Le Chef de l’Etat et le Gouvernement sont convaincus de ce que la concrétisation de ces décisions et la mise à disposition de lieux et d’équipements au profit de notre jeunesse pourront permettre d’éviter, à l’avenir, de tel drame.

Au cours de la session, il a été évoqué, l’opportunité pour le Chef de l’Etat, à se rendre, dans ces moments de deuil national, au Sommet Afrique-USA de Washington du 3 au 8 Août 2014.

Après maintes réflexions et des divers avis reçus des personnalités morales, le Conseil des Ministres a, à l’unanimité, demandé, au nom de la jeunesse guinéenne et au nom du peuple guinéen endeuillé, au Président de la République d’honorer de sa présence ce haut sommet des Chefs d’Etat Africains et américain, qui débattra, justement, des problématiques de la Jeunesse et de l’avenir de la nouvelle génération.

Enfin, le Conseil des Ministres a décidé de mettre en place un comité interministériel présidé par le Premier Ministre et comprenant les ministres sectoriels, à l’effet de faire un suivi rigoureux des décisions et des instructions retenues. Ce comité devra rendre compte au Conseil des Ministres chaque semaine jusqu’à nouvel ordre.

Le Conseil des Ministres présente ici, ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’au peuple guinéen.

Fait à Sékoutoureya, le 30 Juillet 2014

Pour le Conseil des Ministres,
Le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes
Mr. Moustapha NAITE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*