mercredi , 22 mai 2019

Cohue meurtrière à Conakry : Aribot souhaite une enquête parlementaire (Exclusivité Kaloumpresse)

En séjour à Paris, l’Honorable Baïdy Aribot, s’est dit profondément attristé par la bousculade qui a entrainé mardi la mort de 33 personnes en majorité des adolescents pendant un concert à la plage de Rogbané, à Conakry.

 

Dans un entretien exclusif accordé à Kaloumpresse.com depuis les rives de la Seine, à Paris, le député UFR, Baïdy Aribot, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a appelé à une justice équitable.

 

« Je souhaite que ça ne soit pas une politique deux poids deux mesures. Vous pouvez avoir ceux qui ont la responsabilité directe c’est-à-dire les organisateurs, mais il y a aussi ceux qui ont la responsabilité indirecte, notamment les autorités du pays », a indiqué l’élu dans un entretien téléphonique.

 

« Au niveau déconcentré, il y a les maires, les chefs des quartiers et les autorités de la ville de Conakry. Donc, les responsabilités doivent être situées à tous les niveaux », a affirmé l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports.

 

Pour le parlementaire, il est aussi inconcevable d’avoir un regroupement de 100 ou 200 personnes sans que les forces de l’ordre ne soient déployées pour sécuriser les lieux. « Dès lors qu’on parle de la présence des milliers des jeunes à la plage de Rogbané les forces de l’ordre devaient être mobilisées », a préconisé Baïdy Aribot.

 

D’après le député, il est souhaitable que le Président de l’Assemblée nationale diligente une commission d’enquête parlementaire afin de connaître les vraies raisons des scènes de drame pour qu’elles ne se répètent plus à l’avenir dans notre pays.

 

Aliou BM Diallo, pour Kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*