dimanche , 26 mai 2019

Supposée brouille entre Alpha Condé et Compaoré autour de l’affaire Dadis, François Fall parle d’un  »gros mensonge »

Le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Louncény Fall, a démenti mercredi sur les médias d’état, des informations faisant état d’une certaine brouille entre le priésidents Alpha Condé et Blaise Compaoré, autour de l’affaire dite du Capitaine Dadis Camara.

 

L’ufr, formation politique de l’opposition de l’ex-Premier ministre Sidya Touré, avait publiquement affirmé que le Président du Faso Blaise Compaoré avait écourté sa visite pour plusieurs raisons dont entre autres le cas de l’ancien chef de la junte militaire, Capitaine Moussa Dadis Camara.

Scandalisé par ce qu’il a appelé d’intox et de  »gros mensonge », François Louncény Fall a décidé de rétablir ce qu’il croit être la vérité.

‘’ Je crois que le Président Blaise Compaoré était attendu à Conakry pour un séjour de 24 heures. C’est-à-dire les 17 et 18 juillet derniers. Il est effectivement arrivé le 17 juillet à 9 heures 50 et il est reparti le 18. Donc, ça été un séjour plein et le Président Blaise est reparti très content » a expliqué Fall.

 

 »Vous avez écouté lui-même ses commentaires et je pense que cette visite s’est très bien passée. Mais dans la malveillance des hommes politiques, quand il y a un grand succès, il faut mentir gros pour que les gens y croient en disant qu’on a parlé de Dadis » a poursuivi l’ancien et unique Premier ministre de Lansana Conté, qui avait  »osé » démissionner de fonctions, afin  »d’être tranquille avec sa conscience ».

 

 »Le cas Dadis n’a jamais été à l’ordre du jour des discussions entre les deux chefs d’Etat. Et sur ce sujet, je voudrais le dire, le gouvernement s’est engagé à faire toute la lumière sur les évènements du 28 septembre » a confié le ministre d’état qui a en même temps rappelé qu’une  »commission rogatoire a déjà interrogé Capitaine Dadis Camara à Ouagadougou sur recommandation des juges ».

 

 »Je crois que le ministre d’Etat à la Justice vous le confirmera, les enquêtes judiciaires sont en cours. Mais je tiens à le dire en aucun moment au cours de la visite les deux Présidents ont échangé sur le cas Dadis étant donné que le cas Dadis est entre les mains de la justice » aencore rappelé le ministre des affaires étrangères.

 

Alpha Camara

Gatineau, CANADA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*