lundi , 20 août 2018
Flash info

Une ex-candidate FN condamnée à 9 mois ferme pour avoir comparé Taubira à un singe

Anne-Sophie Leclere a été condamnée par défaut à neuf mois ferme pour avoir publié, sur sa page Facebook, en octobre dernier, un photomontage de la Garde des sceaux à côté d’un petit singe.

Le tribunal correctionnel de Cayenne a rendu ce mardi son jugement après une plainte du parti politique Walwari, fondé par Christiane Taubira, à l’encontre du Front national et de sa candidate aux municipales de Rethel dans les Ardennes, Anne-Sophie Leclere. Sur sa page Facebook, Anne-Sophie Leclere a publié le 17 octobre 2013, un photomontage de la Garde des sceaux à côté d’un petit singe. Une publication qu’elle avait assumée en répondant aux invitations des plateaux télévisés.

L’affaire avait été appelée devant le tribunal le 8 juillet. Le Front national et Anne-Sophie Leclere étaient absents, non représentés par un avocat. L’affaire fut donc examinée en leur absence pour un jugement par défaut et l’audience s’est déroulée sans débat contradictoire. «Aucune décision de justice n’a été prise pour ces faits à ce jour», avait souligné Me Lucie Louze Donzenac, une des six avocats du parti guyanais. Tout au long de l’audience, les avocats de Walwari avaient stigmatisé la politique du Front national qui constitue, comme l’a souligné Joël Pied, secrétaire général de Walwari, «une menace et un danger pour la société cosmopolite». En conclusion, les avocats avaient demandé que la décision qui serait prise «fasse jurisprudence inscrite en lettres d’or».

«Un procès déséquilibré en l’absence des prévenus», avait regretté le procureur Yvan Auriel qui avait requis à l’encontre d’Anne-Sophie Leclere quatre mois de prison ferme, une inéligibilité de cinq ans et une amende de 5 000 euros. Pour le Front national, il ne s’était pas prononcé, constatant que le photomontage avait été publié sur le site personnel de la jeune femme et qu’il n’était pas démontré qu’elle en avait informé son parti (qui avait annoncé l’avoir exclue).

Finalement, Anne-Sophie Leclere est condamnée par défaut à neuf mois de prison et à une inéligibilité de cinq ans. Le FN a été condamné à 30 000 euros d’amende et à verser 50 000 euros à Walwari et 3 000 euros pour frais de justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*