vendredi , 6 décembre 2019

Audits : « Nous ne sommes pas d’abord au niveau pénal pour emprisonner les gens », calme Alpha Condé

Quatre jours seulement après la publication du rapport d’audit le chef de l’Etat Alpha Condé a averti qu’il ne protègera personne.

 

Devant des citoyens et des membres du gouvernement mobilisés en haute banlieue de Conakry,  lors de l’inauguration des Maisons de jeunes, le président Condé a affirmé que « tous ceux qui seront responsables de dilapidation des ressources du pays vont répondre de leurs actes ».

« Moi je n’ai pas fait des audits, a-t-il déclaré. « Ce sont des audits qui ont été faits en 2010. Nous ne sommes pas encore au niveau pénal pour dire qu’on va mettre des gens en prison. Non ! On veut savoir qui a fait quoi, pourquoi la Guinée est à terre », a-t-il affirmé.

Alpha Condé a assuré que « le feu président Lansana Conté n’a rien à voir dedans’’.

 

Contradictions ?


Aujourd’hui le président Condé avoue que les audits ont été réalisés en 2010. Les rapports l’attestent. Mais cette reconnaissance sonne comme une contradiction d’autant qu’il a dit par le passé avoir autorisé ces mêmes audits. »Nous avons fait l’audit. Si je vous montre l’audit, vous serez catastrophés. Je ne protège personne », a-t-il avoué.

Selon le numéro 1 guinéen son pays a les possibilités de se développer. Mais cela devra commencer par « la récupération des richesses qui ont été spoliées ».

 

« Tous ceux qui ont mal gérés hier comme aujourd’hui, devront rendre compte devant le peuple », a prévenu Alpha Condé ce vendredi.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*