mercredi , 24 octobre 2018

L’OGP commence l’ouverture de ses bureaux dans les communes et villes

Les dirigeants de l’Office Guinéen de Publicité ont inauguré jeudi deux nouveaux bureaux dans les communes de Kaloum et de Matam, à Conakry, lançant ainsi la politique d’installation de l’institution sur l’ensemble du territoire national.

L’ouverture des nouveaux bureaux de l’OGP s’est déroulée en présence du gouverneur de la Ville de Conakry,  Soriba Sorel Camara, et  le président de l’Union nationale des agences de communication de Guinée, Mamadou Dian Diallo.

Créée en 1988, l’OGP devait ouvrir des agences sur l’ensemble du territoire national, comme l’autorise son statut. Mais en 26 ans d’existence, pour des raisons non encore élucidées, l’institution n’a pu rendre effective cette mission de conquête du pays.

 

Selon son tout nouveau directeur général, Paul Moussa Diawara, il est temps que l’OGP s’inscrive dans une dynamique de travail conformément à la volonté des autorités guinéennes.

« Aujourd’hui, grâce à la politique de bonne gouvernance instauré par le président de la République, la Guinée se remet sur  pied. L’administration se qualifie et se modernise, l’ouverture  des bureaux de l’OGP, une première  du genre,  est une parfaite illustration », a-t-il déclaré dans son discours officiel.

Pour le patron de l’OGP, l’institution de régulation de la publicité en Guinée qu’il dirige, absente de la capitale Conakry et de l’intérieur du pays durant près de trois décennies, entend lutter contre les pertes financières. Lesquelles pertes ont été causées, selon lui, par l’inexistence des services décentralisés de l’Office Guinéen de Publicité.

« Si l’ouverture des bureaux de l’OGP comble un vide administratif, juridique, économique, il va certainement contribuer à créer de nombreux emplois pour les jeunes diplômés sans emploi, une politique chère au Chef de l’Etat », a-t-il assuré.

Paul Moussa Diawara a invité les agences de publicité, les annonceurs, les hommes d’affaires, à œuvrer pour le renforcer de leur partenariat, l’amélioration de la gestion du secteur de publicité. Toute chose qui, à coup sûr, selon Diawara, donnera naissance à un partenariat gagnant-gagnant.

En assistant à l’ouverture des deux agences, Mamadou Dian Diallo qui dirige l’Union nationale des agences de communication de Guinée a souligné la difficulté des opérateurs de publicité à l’intérieur du pays. Difficulté due à l’absence des services de l’OGP.  « Cela nous permettra dans l’avenir d’éviter une certaine cacophonie qui a existé entre l’OGP et les services déconcentrés de l’Etat », a-t-il espéré.

 

Il est prévu l’ouverture prochaine des bureaux de Dixinn, Matoto et Ratoma, avant les villes de l’intérieur du pays.

 

Sériane Théa
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*