mardi , 20 novembre 2018

Processus électoral : requiem pour le couple Sabari Technology – Waymark ?

Décrié par l’opposition guinéenne qui brandit des arguments d’incompétence et de fraude, le couple Sabari Technology – Waymark, semble vivre la fin de son règne sur le processus électoral en Guinée. Du moins en ce qui concerne le élection présidentielle de 2015.

L’opposition a obtenu gain de cause. Finalement. A la faveur du récent dialogue entamé avec le parti au pouvoir, sous le regard bienveillant de quelques ONG internationales et des Nations Unies, les parties se sont accordées sur un principe non négociable. Le départ de l’opérateur qui a assuré le processus électoral en 2010.

Un consensus a été trouvé quant au choix d’un nouvel opérateur technique.  Autrement, il a été décidé qu’il soit mis fin aux opérations de Waymarck – Sabari Technology auprès de la Commission électorale nationale indépendante.

Arrivé en Guinée en 2010 selon le RPG, en 2011 pour l’opposition, l’opérateur sud-africain Waymark, et sa filiale guinéenne Sabari sont accusés par l’opposition d’avoir tripatouillé les élections présidentielle de 2010 et législatives de 2013. Ils  doivent stopper la révision du fichier électoral, déjà entamée, selon les conclusions du dialogue politique de la semaine dernière.

En attendant, tout semble aller très rapidement du côté de l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée. La CENI, puisqu’il s’agit évidemment d’elle, a publié un appel d’offres pour la sélection d’un consultant et ou d’un cabinet. Sa mission, offrir une assistance technique pour l’élaboration du dossier d’appel d’offres en vue du recrutement d’un opérateur technique international pour la révision du fichier électoral biométrique.

Le consultant qui sera ainsi recruté aura pour mission de fournir les services liés à l’assistance à la CENI dans l’élaboration du cahier de charges, l’examen et l’amendement éventuel du projet du dossier d’appel d’offres existant, l’évaluation du matériel existant, la validation du dossier d’appel d’offres et l’élaboration d’un rapport final.

C’est donc clair. Le couple Sabari Technology – Waymark, sous sa présentation actuelle, va céder la place à un autre opérateur. A moins qu’il revienne sous une autre identité, il peut déjà préparer son requiem en Guinée.

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*