vendredi , 17 août 2018
Flash info

Takana Zion soutient Alpha Condé pour ses bonnes ambitions pour la Guinée

Les déclarations de Mohamed Mouctar Soumah, alias Takana Zion alimentent les discussions entre amis et fanas de music reggae dans la cité. Un jour, il porte un regard dénonciateur sur les actes que posent le président Alpha Condé (sur cette photo du Bureau de presse de la présidence de la République), et un autre, il les soutient d’emblée. L’artiste controversé sème le flou. Il souffle le chaud et le froid. Son feeling politique laisse à désirer.

Le 12 juin dernier lors de l’inauguration de la Bluezone de Kaloum, Takana Zion a exprimé son soutien au président Alpha Condé en présence de membres du gouvernement, de représentants de missions diplomatiques et consulaires, du PDG du Groupe Bolloré, Vincent Bolloré et de nombreux autres invités prestige. « Aujourd’hui, nous comptons sur vous pour qu’on se donne la main afin que vous aidiez la jeunesse et les artistes, et que les Guinéens parlent d’une seule voix », indique le reggae man adepte rasta qui précise « joignez-vous aux enfants pour qu’on mette à terre le Satan, parce que l’ethnocentrisme ne foulera pas le sol guinéen ».

Pour le Zion prophète, le mal des guinéens, c’est qu’ils n’ont point foi en Dieu « calmez-vous, s’il vous plait ! La chefferie, c’est Dieu qui donne. La chefferie, c’est une prescription divine. Donnons la force au professeur Alpha Condé au nom du Chef des sept cieux, King Selassie. Il a de bonnes intentions pour ce pays. Qu’il sache que Takana le soutient. Les Guinéens ne font pas honnir le chef. Nous vous suivons ».

A présent tortillons les mémoires. L’on se rappelle que le même Takana Zion avait dans un single prononcé des paroles à l’endroit du président « Quand tu dis changement, on n’y croit pas. Tu as fait 40 ans à la recherche du pouvoir. Dieu te l’a donné, mais tu n’en fais pas bon usage. Tu ne sais pas quoi en faire. Depuis que tu es au pouvoir, il n’y a plus de sécurité en Guinée. Les populations sont tuées comme des poulets sans la moindre justice. Et quand tu as voulu tromper les Soussous, tu leur as dit que ta maman est soussou. Alors, moi, je dis le contraire. Personne ne peut tromper les Soussous ». Ça aussi c’était parole du rasta.

Le même Takana avait estimé à l’époque de feu général Lansana Conté, que pour combattre le vol et mettre fin à ses corollaires de détournements en Guinée, il fallait arrêter le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo .

Dans l’entre-deux tours de la présidentielle de 2010, le reggae man avait promis de ne plus remettre les pieds en Guinée si Alpha Condé était déclaré président tout en soutenant Cellou Dalein Diallo. La suite, on la connait.

Le général Elie Kamano aurait-il raison sur Takana qu’il juge sans repère aucun. La question qu’on est tenté de se poser est, quel feeling politique sent le Zion ?


Source : Le Populaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*