vendredi , 22 février 2019

Libération du Nord-Mali : la compagnie Nimba 1 est rentrée à la maison

La Compagnie Nimba I, forte de 140 militaires guinéens, a regagné Conakry, vendredi, après 18 mois passés dans le nord du Mali au compte de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA).

Divisée en trois sections de combat et d’une section de reconnaissance, cette compagnie  a été déployée dans la région de Kidal en février 2012.

 

Ses hommes ont combattu aux côtés des troupes maliennes, africaines et françaises, contre les groupes djihadistes qui sévissent au Nord-Mali. Une première pour l’armée guinéenne après une décennie d’absence des opérations de maintien de la paix.

Au Mali, Nimba 1 a évolué au sein du bataillon Sénégalais.

Ce contingent est arrivé à l’aéroport international Conakry-Gbessia, vendredi dernier, à bord d’un Boeing 737 affrété par les Nations Unies.

 

Son retour coïncide avec le départ de la compagnie Nimba II qui devra assurer la relève.

La hiérarchie militaire guinéenne s’est fortement mobilisée au Bataillon Spécial de Conakry (BSC), à l’intérieur du Camp Alpha Yaya Diallo, pour rendre hommage à ces hommes qui ont sacrifié leur vie pour préserver l’unité du Mali voisin. Les autorités guinéennes, représentées par le Général de Division Ibrahima Baldé, Haut  Commandant de la Gendarmerie Nationale et Directeur de la Justice Militaire, ont exhorté Nimba II à observer la « discipline, l’esprit de sacrifice et le respect des règles d’engagements des Nations Unies » au cours de sa mission. Cette compagnie est composée de 162 militaires.

Quant à Nimba I, revenue en Guinée la semaine dernière, elle n’a enregistré  aucune perte en vie humaine.


Aliou BM Diallo
622 254 564
conatct@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*