dimanche , 18 novembre 2018
Flash info

Passeports biométriques : des citoyens s’expriment…

Au lancement des passeports biométriques en Guinée les autorités avaient promis la fin du calvaire et de la corruption dans les circuits impliqués dans la délivrance de ces documents de voyage. Plus d’un mois après ce déclaration qu’en est-il ? Kaloumpresse.com a posé la question à quelques citoyens. Panel.

Malal Diallo, commune de Ratoma : « Je suis très mal à l’aise quand on me parle de l’administration guinéenne. Aucun secteur ne bouge. Ce gouvernement  nous a fait comprendre  que les nouveaux passeports demeurent une qualité incontournable pour les voyageurs à 500.000 francs guinéens. Aujourd’hui, il faut attendre deux mois pour  entrer en possession de ce document. A défaut il faut payer 1.500.000 francs guinéens  pour l’obtenir rapidement, sans délai. Cela est un calvaire pour  beaucoup de citoyens qui veulent voyager urgemment ».

Amara Traoré, Commune de Matoto :  »Ce n’est pas étonnant de voir accroitre la corruption dans notre pays. Ce même Ministre de la Sécurité et de la Protection civile  Madifing  Diané avait promis  que la carte d’indenté nationale  coûtera désormais  15.000f francs guinéens. Pourtant, les paisibles citoyens  paient  entre 50.000 et 60.000 pour avoir ce document d’identification. Cela veut dire que  ce problème de passeports biométriques est un tape-à-l’œil qui amplifie la misère du peuple de Guinée. Il est temps que le régime d’Alpha Condé prenne ses responsabilités’.

Aboubacar  N’Diaye, commune de Dixinn : « Le ministre de la Sécurité et la Protection civile doit revoir son plan  en ce qui concerne l’émission des passeports biométriques.  J’ai déposé 700.000 francs guinéens et tous les dossiers exigés’’.

Fodé Keita, commune de Matam : « Cette situation de passeports biométriques, est plus compliqué qu’avant. Je voudrais un retour à l’ancien système qui était moins cher, à 100.000francs guinéens. C’était la meilleure manière pour que tout le monde entre possession de son passeport. Il faut que nos dirigeants roulent pour le peuple  de Guinée  et non pour leur intérêt personnel qui va au détriment de notre Nation. C’est grâce au peuple qu’ils sont élus et tout le monde ne peut être chef ».

Aboubacar Sylla, commune de Kaloum : « La mise en circulation d’un nouveau passeport biométrique est une bonne manière en ce sens que, les autorités en charge respectent leur engagement, sans corruption’’.

Propos recueillis par Zézé Enéma Guilavogui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*