vendredi , 16 novembre 2018

L’opposition accepte le principe d’un dialogue inclusif avec le parti au pouvoir

Dans une lettre adressée jeudi au ministre guinéen de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le porte-parole de l’opposition républicaine a déclaré avoir accepté le principe d’un « dialogue inclusif » avec le RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), en présence des médiateurs nationaux.

Selon Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, cette acceptation se matérialise par la désignation de cinq leaders politiques pour défendre les points de vue et la position de l’opposition au cour des séances d’échange et de débats avec les parties adverses.

Ce nouveau comité de suivi de l’accord politique inter guinéen de 3 juillet 2013 est composé des représentants de l’opposition, de la mouvance prudentielle, des médiateurs nationaux et des partenaires au développement dont l’ambassadeur des USA en Guinée, l’ambassadeur de France et le chef de délégation de l’Union européenne en Guinée.

En tout état de cause, l’opposition affirme être dans l’attente de la publication de l’arrêté ministériel confirmant la mise en place officielle de ce comité, pouvant piloter le démarrage des travaux dudit dialogue.

« Nous vous confirmons que conformément à votre demande, la délégation de l’opposition républicaine sera bien présente à la prochaine réunion du cadre de dialogue », a rassuré M. Sylla de l’opposition.

Par ailleurs, les partis politiques membres de cette opposition dite républicaine exigent le changement sur appel d’offre de l’actuel opérateur électoral (weymark), afin d’établir un fichier électoral « propre et fiable », pour plus de transparence lors des élections présidentielles prévues en 2015 en Guinée.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*