dimanche , 7 juin 2020

SOS, il faut sauver le journaliste Thiernodjo Diallo dit « Bébel »

Cela fait près de deux ans que notre confrère Thiernodjo Diallo dit Bébel traîne un mal. Les choses empirent de plus en plus vu que Thiernodjo Diallo manquerait de soins appropriés pour son traitement.

Lui qui souffre de Bronchite pulmonaire chronique (BPC). Il s’agit ‘’d’une inflammation des bronches, provoquant toux et crachats’’, selon les spécialistes. Pour qui ‘’sa fréquence, son évolution possible vers l’insuffisance respiratoire chronique progressive et irréductible, si la thérapeutique et la prophylaxie sont négligées, la gravité de ses complications cardiaques en font toute l’importance.’’

Admis dans une clinique de la commune de Ratoma, pour des soins, le

journaliste a besoin d’aide. Le coût de son hospitalisation étant très élevé. Tenez, en un mois, la facture présentée au patient est de 37 millions de nos francs, selon un de ses proches contacté par notre reporter. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), qui a promis une prise en charge à Bébel traînerait les pas de ce côté. De quoi inquiéter l’entourage du journaliste, qui ne sait plus à quel sauveur se vouer.

C’est le lieu de lancer un SOS en faveur de Bébel, auprès des bonnes

volontés, qui pourraient bien être d’un apport dans la diligence du dossier médical de ce journaliste, avant qu’il ne soit trop tard.

Bébel fondateur du journal la ‘’Vérité’’, fait parti des pionniers de la presse privée guinéenne. Il a fait un passage au Citoyen de Siaka Kouyaté, puis à l’Indépendant. Avant de lancer son canard.

Le Démocrate

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*