vendredi , 15 novembre 2019

Jean Marc Telliano : « Mon péché c’est aussi d’avoir nommé des peulhs »

L’ancien ministre de l’agriculture et président du parti Rassemblement pour le développement intégré de la Guinée (RDIG), Jean-Marc Telliano, a déclaré dimanche dernier avoir été évincé du gouvernement parce qu’il avait nommé des peulhs dans son département.

« Le premier différend entre lui et moi, c’est lorsque j’ai nommé des peulhs’’, a-t-il dit, en faisant allusion au Président Alpha Condé.

Telliano qui dit avoir des « milliers d’exemples » de ce genre, impliquant le chef de l’Etat, a fait cette déclaration lorsqu’il recevait au siège de son parti le Mouvement Tout Sauf Alpha. Un mouvement de l’opposition qui lutte pour une alternance démocratique en 2015.

Selon lui, le régime sélectionnait les villes dans lesquelles la campagne agricole devait se dérouler. « J’ai voulu organiser la campagne agricole à Dalaba. C’est après avoir faire les préparatifs, à 24h, que j’ai reçu un courrier de la Présidence qui m’indiquait que le Fouta n’est pas avec le Président de la République », a-t-il dit.

Le leader du RDIG dit ne pas comprendre cette politique sélective dans la mesure où l’occasion était opportune pour conquérir cette région. « Ça aurait été une raison pour les faire revenir. Parce que si tu sais que quelqu’un n’est pas avec toi, il faut l’approcher pour qu’il soit ton ami ».

Pour l’ancien ministre de l’agriculture « le président de la République est le président de tout le pays. « Il n’est pas le président d’un parti politique, ni le président d’une seule ethnie. Il est le président de tous les Guinéens », a-t-il dit, avant d’inviter le jeunes du mouvement à combattre « le fléau » en place en Guinée.

« Ce système-là est un fléau. C’est un virus. Il faut le combattre », a-t-il lancé, précisant qu’il n’est pas contre un « individu », mais contre le système.

Proche du président Alpha Condé jusqu’à son débarquement du gouvernement, Telliano avait apporté son soutien au chef de l’Etat au détriment de son challenger Cellou Dalein Diallo lors de l’élection présidentielle de 2010.

Il est l’un des anciens ministres qui traine beaucoup de scandales non élucidés liés à sa gestion.  Il a aussi assez de démêlés judiciaires avec des particuliers aussi bien en Guinée qu’à l’étranger.

 

Limogé le 5 octobre 2012, il avait rejoint l’opposition un mois plus tard.

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*