samedi , 19 janvier 2019

Internet haut débit : le projet WARCIP-Guinée présente son rapport à mi-parcours

La revue à mi-parcours  du projet West Africa Regional Communication Infrastructures Program (WARCIP-Guinée) a été présentée mardi, à Conakry, devant un parterre de journalistes. Cette revue a porté sur l’extension de la couverture du réseau de la large bande en Guinée et la baisse des coûts des services des télécommunications.

Selon le consultant recruté pour l’élaboration dudit rapport, les résultats contenus dans le rapport 2013 de l’ARPT indiquent que le nombre d’utilisateurs internet en septembre 2012 était de 124 000. Et en septembre 2013, après la mise en service du câble sous-marin, le nombre a atteint 550 000 utilisateurs, soit une progression de 350% en un an, selon le document.

Afin de mesurer l’impact de service du câble sous-marin en Guinée, Cheick Tidiane NDIONGUE a révélé avoir consulté la société de téléphonie mobile Orange-Guinée pour savoir ce que l’opérateur pense du câble sous-marin.

« Avec ce câble, Orange-Guinée indique avoir multiplié par 12 son volume de trafic. Avec l’arrivée de 3G dans les principales régions du pays, Orange éprouve des difficultés suite au besoin énorme d’utilisateurs », a ajouté Cheick Tidiane NDIONGUE.

Selon le consultant, l’enquête a porté sur 1825 utilisateurs. D’une manière générale, les indicateurs en 2011 étaient de 5 kb/s et par utilisateur. Pour 2014, la valeur de référence est de 15kb/s. Aujourd’hui, cette valeur a atteint 70kb, dépassant ‘’largement’’ l’objectif fixé pour 2014, révèle le rapport à mi-parcours.

En plus des acquis enregistrés, le coordinateur de WARCIP-Guinée, Cellou Diallo se félicite de la création de la GUILAB, l’atterrissement du câble sous-marin à Kipé, le 24 janvier 2012 ; l’augmentation du trafic international/communications internationales/largeur de bande par personne de 14,7 en kilobit par seconde en 2012 à 15,7 en kilobit par seconde en 2013 ; ainsi que la baisse substantielle du prix de gros mensuel moyen de liaison de capacité (2Mb) de Conakry vers l’Europe de 8000 à 1600 dollars US.

WARCIP-Guinée a pour objectif principal de fournir l’accès à une connectivité haut débit, de qualité et à faible coût. Cela, pour permettre de stimuler l’investissement et la croissance économique dans le pays.

En Guinée, les abonnées Internet ont augmenté. Le taux est passé de 0,72% en 2012 à 8,5% en 2013. L’avantage de ce progrès est la croissance des Cybercafés dans les différentes communes urbaines de Conakry.

WARCIP-Guinée est un projet financé par la Banque Mondiale à hauteur de 34 millions de dollars US.


Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*