mardi , 19 mars 2019
Flash info

Yari Biriki jette l’éponge à l’UFDG : voici sa version des faits

Les élections législatives du 28 septembre 2013 n’ont pas fait que des heureux. Le partage du gâteau commence à créer des dissidents au sein de certains partis politiques. C’est le cas de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui vient d’enregistrer le départ d’une militantes importantissime et très stratégique.


Contre toute attente, l’une de plus grande force mobilisatrice du principal parti de l’opposition, Yari Biriki, vient de quitter le navire UFDG. Mme Fatoumata Yari Soumah, son nom à l’état civil, déclare être déçue du comportement des responsables de l’UFDG.


Jointe ce matin par Kaloumpresse.com, Mme Soumah qui dit avoir « tout fait pour le parti’’ déclare ne plus appartenir à l’UFDG.


« Je ne suis pas militante de l’UFDG, je suis chez moi depuis l’affaire des députés. L’UFDG s’est foutue de moi !« , a-t-elle dit au micro de Kaloumpresse.com.

 

Poursuivant, Yari Biriki se dit révoltée contre ceux qui estiment qu’elle n’a pas le niveau nécessaire pour siéger à l’hémicycle.

 

« On a vu ici en Guinée, Mafory Bangoura ministre, mais elle n’était pas instruite. On a vu Fatou Bangoura députée, elle n’est pas instruite. Pourquoi l’UFDG dit qu’elle ne veut pas mettre Yari Biriki à la députation, parce qu’elle n’est pas instruite avec toute la lutte que j’ai faite?’’, confie-t-elle à notre reporter.

 

Elle ne se limite pas à ce niveau. Elle dit avoir fourni de nombreux efforts pour le parti de Cellou Dalein Diallo. « Tout le monde sait combien de fois j’ai fais la lutte avec l’UFDG, mais aujourd’hui j’ai plein des déceptions. C’est à cause de ça que j’ai reculé, je suis chez moi à la maison. Tous les politiciens sont les mêmes ».

 

L’ancienne militante de l’Union des forces démocratiques de Guinée prévient qu’elle va désormais défendre ses intérêts. « Maintenant, c’est mon intérêt que je vais mettre devant. Je suis très déçue. On m’a enfermé ici à cause de l’UFDG. On a enfermé mon fils et tous les Guinéens m’ont insulté. Il n’y a pas ce que je n’ai pas subi à l’UFDG. Aujourd’hui je suis très déçue de leur comportement ».

 

Aliou BM Diallo

+224 622 254 564

contact@kaloumpresse.com


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*