samedi , 24 août 2019
Flash info

Grève à l’Indépendant : un aveu de faiblesse d’Aboubacar Sylla

La grève déclenchée par les journalistes du groupe de presse L’Indépendant – Le Démocrate depuis un mois a une explication politique, d’après l’ancien ministre de la Communication et président de l’Union des Forces du Changement Aboubacar Sylla.

 

Selon M. Sylla, fondateur de ces deux grandes publications, il n’y a d’ailleurs pas de grève puisque les journaux paraissent régulièrement.

 

« Si vous remarquez L’Indépendant et Le Démocrate paraissent régulièrement depuis l’annonce de leur grève il n’y a jamais eu d’interruption dans la production des deux journaux. Voyez là si c’est une grève ou pas », minimise-t-il.

 

D’après le député, tout fonctionne comme il faut. Il n’ y a pas d’interruption d’activités. « Moi, dit-il,  je vois des journaux  tous les jours et toutes les semaines sur le marché. Cela veux dire que c’est un groupe  tout simplement qui a débrayé et qui raconte du n’importe quoi. Les autres travaillent. Vous savez comment il faut faire pour sortir un journal de 12 pages et un autre de 16 à 20 pages. Est-ce que cela peut se faire s’il n’ y a pas de personnel qui travaille ».

 

Visiblement en manque de solutions appropriées pouvant mettre un terme à la grève qui mine son entreprise de presse, l’opposant pointe un doigt accusateur vers d’autres cibles.

 

« Il y a des journalistes, au lieu de s’occuper du journal, ils s’occupent de ma personne juste pour faire une campagne de dénigrements. Il y a certainement des adversaires politiques derrière cette grève car on ne peut pas décider d’arrêter le travail du jour au lendemain  sans un préavis  de grève », pense-t-il.

 

On rappelle que les journalistes du groupe de presse L’Indépendant – Le Démocrate exigent le payement intégral de deux mois d’arriérés de salaire pour les titulaires et six mois pour les pigistes. Ils demandent aussi l’amélioration de leurs conditions de travail. « Imaginez ! Pour une rédaction de deux organes de presse il n’y a qu’un ordinateur. Celui de la salle de montage », explique un confrère.

 

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*