jeudi , 6 août 2020

Kobayah – Kaporo : Alpha Condé en colère !

Le président a prévenu lundi tous ceux qui veulent lui mettre les bâtons dans les roues. A ceux-ci, il a promis l’application de la loi dans toute sa rigueur.

« Nous n’accepterons plus que les gens continuent la pagaille pour empêcher la Guinée d’avancer’’, a prévenu le chef de l’Etat en marge de l’inauguration d’atterrissement de la station du câble sous-marin à Conakry.

La menace d’Alpha Condé était spécifiquement adressée aux populations Baga de la localité de Kobayah, située dans la commune de Ratoma à Conakry qui réclament leurs terrains, occupés par une société de construction chinoise.

Alpha Condé prévient qu’il ne peut pas transformer un pays sans faire de changement. Conscient que les citoyens guinéens réclament de l’électricité, des routes, de l’eau entre autres, le numéro un Guinéen a avancé ses arguments. « Pour faire le courant, il faut faire des poteaux, et pour faire les poteaux, il faut casser des maisons. Vous voulez des routes ? Pour faire des routes, il faut casser les maisons, mais l’essentiel est que les gens soient indemnisés’’.

A Kobaya, a souligné le chef de l’Etat, il y a des gens qui ont acheté des terrains à vil prix en trompant les autochtones. Ces terrains, ‘’nous allons les récupérer et les rembourser aux propriétaires’’, a-t-il dit avec un ton ferme.

Cependant il a regretté que les mouvements de réclamations soient récupérés par des personnes venant d’ailleurs. « Il y a des gens qui n’habitent pas Kobaya, qui viennent pousser les populations. Mais quand on va transformer Kobayah ou Kaporo, c’est au bénéfice de qui ? C’est Alpha Condé qui va habiter là ou c’est les populations habitant dans cette commune ? », s’est-il interrogé. A toutes ces questions, il a promis de recevoir les habitants de Kobaya, afin qu’ils soient indemnisés correctement.

« Mais je préviens, tous les fauteurs de trouble qui ne sont pas de Kobayah, s’ils viennent, ils subiront tous les rigueurs de la loi. Nous n’accepterons plus que les gens continuent la pagaille pour empêcher la Guinée d’avancer. Nous n’accepterons pas non plus que les gens soient délogés sans être indemnisés au préalable’’, a-t-il conclu.

Aliou BM Diallo

+224 622 254 546

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*