lundi , 26 octobre 2020

Macenta : l’homme tue sa femme à coups de machette

Les habitants de Binikala dans Macenta, ville située à environ 800 km au sud de la Guinée, sont toujours sous le choc après le meurtre crapuleux d’un homme jaloux qui ne voulait pas perdre sa femme.

Que s’est-il passé ? Selon les informations reçues par votre quotidien en ligne Kaloumpresse.com, le crime passionnel s’est déroulé dans la sous-préfecture de Binikala.

Le nommé Siaka  Béavogui qui est en avec couple Gnalén Sanoh, âgée de 40 ans, apprend que sa dulcinée s’apprête à le quitter. La femme, depuis un certain temps, avoue devant temoins qu’elle veut retourner chez son premier mari avec qui elle a fait trois gosses.

De bouche en bouche, la nouvelle parvient à Siaka Béavogui qui voit en ce divorce projeté une humiliation dont il ne saurait subir.

Le lundi 26 mai, sachant que sa démarche pour ramener Gnalén Sanoh à la raison s’est avérée inutile, il décide de lui ôter la vie. Il va l’attendre en brousse avant de lui asséner plusieurs coups de machette.  »Elle a reçu un coup à la  tête à cause de la haute trahison », aurait-il expliqué aux autorités sécuritaires tout en avançant la thèse de la légitime défense. « Elle avait une arme blanche », selon lui.

Le meurtre commis, Siaka Béavogui, a voulu s’enfuir vers le Liberia voisin. Selon ses explications, il voulait se réfugier à Monrovia. Il sera appréhendé dans la sous-préfecture de Bofossou, dans le village de Savaou.

Zézé Enéma Guilavogui
+224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*