lundi , 9 décembre 2019

Guinée : la presse sensibilisée au contrôle civil et démocratique des forces de défense et de sécurité

Une cinquantaine de journalistes des médias publics et privés viennent de prendre part à une formation sur le Contrôle civil et démocratique des forces de défense et de sécurité. La rencontre s’est déroulée du 26 au 27 mai à Friguiagbé dans la préfecture de Kindia.

Organisée par l’Unité de gestion du programme du Comité national de pilotage de la Réforme du secteur de la Sécurité CNP-RSS, avec l’appui du PNUD, la rencontre devait permettre aux journalistes de comprendre les enjeux de la reforme des services de défense et de sécurité et de réveiller en eux une réelle volonté de participer pleinement à cette reforme.

En clair, il s’agissait pour les participants, à l’issue des deux jours de débat, de mettre en place une synergie visant à accompagner efficacement les pouvoirs publics dans leur mission de réforme des forces de défense et de  sécurité. Tout objectif qui a fait dire à Hadja Sarangbè Camara, gouverneur de la région administrative de Kindia, que cette formation constitue « une des avancées » dans la responsabilisation des hommes de médias en matière de la défense et de la sécurité.

A l’ouverture des travaux, le lieutenant-colonel Aliou Diakité, porte-parole du ministère de la Défense nationale s’est dit confiant du fait que les deux jours de débats fructueux permettront aux participants de mieux comprendre leurs rôles et responsabilités dans le contrôle civil et démocratique des forces de défense et de sécurité.

Durant deux jours, les représentants des médias ont assisté à des exposés tous aussi enrichissants les uns que les autres. Autour des thématiques comme : « Les concepts et les  caractéristiques clés de la Reforme du Secteur de la Sécurité (RSS) », « Les Acteurs-Fonctions et Mécanismes du contrôle civil et démocratique des Forces de Défense et Sécurité en Guinée », « Technique d’investigation dans le secteur de la sécurité », « Le Rôle des médias dans le contrôle civil et démocratique des FDS en Guinée » ou encore « Les relations entres les forces de défense et les médias », les hommes des médias ont compris l’impérieuse nécessité pour eux de participer à une communication responsable entre les forces de sécurité et les citoyens. Cela, à travers l’information et la sensibiliser des citoyens.

L’expert du PNUD et un des conférenciers, Sékou Camara, a notamment expliqué les mécanismes de contrôle qui sont entre autres,  la supervision par l’exécutif civil qui a pour fonction de formuler et de mettre en œuvre les politiques sécuritaires, la gestion de la planification des Forces de Défense et de Sécurité FDS et le contrôle de gestion, le contrôle parlementaire qui se charge de l’adoption des lois organiques de la sécurité et le contrôle du budget et de l’action des Forces de  Défense et de Sécurité et le contrôle judiciaire exercé par la cour suprême, la cour constitutionnelle, la cour des comptes, les cours d’appel et les tribunaux de première instance.

 

Les débats ont en outre permis de savoir que la Guinée est confrontée à une insuffisance des agents de la police à l’intérieur due à la forte concentration du personnel de police à Conakry (6000 policiers sur les 8.000 sont à Conakry).

En ce qui concerne le processus de réforme du secteur de la sécurité, le porte-parole des forces armées guinéennes, le Lieutenant-colonel Aliou Diakité, a mis en évoqué de nombreuses avancées. Le redéploiement des forces de défense à l’intérieur du pays, la démilitarisation de la ville de  Conakry, le recensement biométrique  de l’effectif général des forces armées guinéennes qui a permis la mise à la retraite de 3928 militaires depuis le 1er janvier 2012, le renforcement de la discipline militaire, pour ne citer que ceux-là.

La rencontre de Friguiagbé s’est déroulée dans un climat convivial, empreint de respect mutuel, sous le slogan : ‘’Tous ensemble pour une meilleur gouvernance des services de sécurité’’.

Elle a permis aux journalistes de réaliser par exemple que « toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire à temps à cause de la conduite des opérations militaires », comme l’a souligné le porte-parole des forces armées, L/C Aliou Diakité. Tous les échanges  ont enfin permis de comprendre la nécessité de se spécialiser sur les questions de défense et de sécurité afin de mieux traiter les sujets relatifs à ce secteur.

A la fin des travaux, les différentes parties prenantes n’ont pas caché leur satisfaction. Les journalistes, en premiers, se sont engagés à s’unir afin d’accompagner efficacement la reforme des services de défense et de sécurité. Ils ont aussi réaffirmé leur engagement à informer et sensibiliser la population sur les efforts visant à réformer le secteur de la défense et de la sécurité.

Pour sa part, le Programme des Nations Unies pour le Développement a invité les journalistes à « jouer leurs rôles d’acteurs civils du code démocratique des forces de défense et sécurité en Guinée ».

« Nous vous invitons à persévérer et à traduire les recommandations et les engagements que vous venez de prendre en actes concrets », a encouragé Boubacar I Bah, expert en développement parlementaire au PNUD et un des conférenciers. Enfin, M. Bah a invité la presse à être un « acteur crédible, un partenaire sûr non seulement dans la réforme de la sécurité, mais dans le contrôle de l’action des forces de défense et de sécurité en Guinée ».

Nous rappelons que les débats se sont déroulés aussi en présence du Commandant Mamadou Alpha Barry, Chargé de communication au Haut commandement de la Gendarmerie Nationale-Direction de la Justice militaire, le lieutenant-colonel Aliou Diakité porte parole  des forces Armées  de Guinée, Yamory Condé, Secrétaire général du ministère de l’Administration  du territoire et de la décentralisation et Ansoumane B Camara, Directeur de la Communication au ministère de la Sécurité et de la protection civile.

Sériane Théa, Envoyée spéciale
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*