samedi , 19 janvier 2019

Malgouvernance : le gouverneur de Conakry est passé aux aveux

« Nous sommes à la base de la destruction de ce pays ». Ces propos qui situent les responsabilités face à la situation économique et sociale désastreuse de la Guinée sont du gouverneur de la ville de Conakry Soriba Sorel Camara.

S’exprimant dimanche lors d’une rencontre des jeunes organisée par le Collectif pour la réélection du président Alpha Condé en 2015, le gouverneur de Conakry a d’abord avoué que la Guinée enregistre une évolution depuis l’arrivée au pouvoir du chef de l’Etat. « Il pose des actes et il n’a rien fait en Guinée », a-t-il déclaré.

Selon Soriba Sorel Camara, gouverneur de la capitale guinéenne au temps du général Lansana Conté, en 50 ans, les Guinéens ont été à la base du mauvais sort qui frappe leur pays. « Moi qui vous parle et d’autres qui sont assis, nous sommes à la base de la destruction de ce pays », a-t-il dit pendant une campagne de sensibilisation des populations, à Gbessia cité de l’air, dans la commune de Matoto.

Le numéro un de Conakry a aussi affirmé que le président Alpha Condé a la main propre. « Ne l’accusons pas ! Il est venu pour nous sauver », a-t-il martelé.
Accompagné du collectif pour la réélection du Président Condé en 2015, le gouverneur, en présence de certains membres du gouvernement, était venu expliquer aux citoyens de la localité la nécessité  d’accorder un second quinquennat au chef de l’Etat.

Alors que Soriba reconnait le gâchis du passé, le chef de cabinet du ministère de l’économie et des finances, Mohamed Lamine Yayo, lui, a tiré à boulet rouge sur les anciens Premiers ministres. « Quand on entend certains Premiers ministres dire que le Pr Alpha Condé ne devrait pas chercher à venir au pouvoir par ce qu’il ne pouvait pas redresser cette situation, je vous dis de ne pas les écouter. C’est des balivernes, c’est des élucubrations ».


Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*