mardi , 29 septembre 2020

Sa villa ciblée par l’Agent Judiciaire de l’Etat, Général Konaté riposte

« Ceux qui me cherchent me trouveront sur leur chemin ». Voici l’essentiel des menaces proférées par l’ancien président de la Transition, Général Sékouba Konaté  »El Tigre » en apprenant que son nom figure sur la liste des personnes accusées d’avoir bradé le patrimoine bâti de l’Etat. Ses propos sont rapportés par nos confrères de Guineenews.


« Le matériel ne m’a jamais intéressé dans ma vie. J’ai passé plus d’une décennie dans les fronts pour défendre l’intégrité territoriale de mon pays par patriotisme et par amour pour la patrie ; également, j’ai participé à la consolidation de la démocratie en Guinée au moment où le pays était au bord de l’implosion. Ce n’est pas à cause d’un lopin de terrain que je vais me laisser distraire. Mais, vouloir exproprier un bien familial, obtenu dans les conditions régulières depuis le premier régime, protégé par feu général Lansana Conté pour notre famille (tous les documents en font foi) de façon abusive et illégale, serait inacceptable.


J’ai été trop accusé dans ce pays sur des bases farfelues. La communauté internationale, dans son ensemble est témoin, la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et presque tous les chefs de l’État africains sont au courant des mensonges qui ont été racontés sur moi et la réalité des choses aujourd’hui dans le seul but de ternir mon image, mais ça n’a jamais marché…   Ceux qui me cherchent me trouveront sur leur chemin. Maintenant, je ne vais plus me laisser faire ; le général Sekouba Konaté de 2010 est différent de celui de 2014″.

 

Mamady Fofana

+24 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*