samedi , 20 juillet 2019

Assainissement : le gouverneur inspecte les concessions familiales maintenant

La campagne pour l’assainissement de la ville de Conakry a pris une autre tournure. Le gouverneur de la capitale guinéenne n’entend plus rester sur les routes et dans les marchés.

Samedi 17 mai, quelques maisons privées dans  la commune de Matam ont reçu la visite surprise de Soriba Sorel Camara. Au quartier Bonfi, où les montagnes d’ordures résistent à la campagne d’assainissement lancée depuis plus d’un mois,  M. Camara est rentré dans  certaines concessions pour inviter les habitants à refaire la peinture de leur maison, les toitures et à se débarrasser des pneus usés qui trainent sur les tôles.

Le message était clair. « Tous ceux qui veulent rester dans la ville de Conakry doivent prendre les dispositions pour rendre leur environnement propre surtout ceux là qui habitent le long de la route », a-t-il lancé.

Au quartier Matam, le gouverneur a donné un avertissement au fondateur d’une école maternelle de près de 100 enfants qui manque de toilettes et qui, de surcroit, est située non loin d’un  poulailler. Le tout dans une odeur nauséabonde.

Le gouverneur Soriba Sorel Camara  a invité le responsable de cet établissement à prendre ses responsabilités pour préserver la vie des enfants.

A Boussoura où certaines familles et la maison des jeunes ont aussi reçu la visite du numéro 1 de Conakry,  le constat était aussi alarmant. Ce qui a fait dire à Soriba Sorel Camara que « beaucoup reste à faire pour épargner la ville de Conakry des ordures ».

Zézé Enema Guilavogui
+224 669 04 11 78       
contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*