lundi , 28 septembre 2020

Menace de grève dans le secteur public : l’ultime rencontre aujourd’hui !

Les négociations entre pouvoir et syndicat depuis la publication du préavis de grève semblent prendre l’allure d’un dialogue de sourds. Le gouvernement n’a fait aucune proposition concrète. Et les syndicalistes affichent leur engagement d’aller en grève dès demain, mardi 13 mai.


 

 

C’est dans cette atmosphère quelque peu délétère que le président Alpha Condé a invité les centrales syndicales à une rencontre ce lundi 12 mai au palais présidentiel Sekhoutouréah. Cette rencontre entre les deux parties se tient après une première qui a accouché d’une souris.

 

Pendant un meeting qu’il a animé au siège du RPG le week-end dernier, le chef de l’Etat n’avait pas manqué de dire ses « vérités » aux dirigeants syndicaux. « Depuis que je suis au pouvoir, ils ne sont pas allés en grève, mais cela ne veut pas dire que je ne dois pas leur dire la vérité. J’ai dit aux syndicats avant-hier (jeudi 8 mai, ndlr) vous dites que depuis 2007 vous vous battez pour récupérer nos mines, pourquoi quand nous les avons récupérées, vous n’avez pas fait un communiqué pour remercier le gouvernement ? Si vous demandez quelque chose depuis longtemps, quand on gagne cette chose, vous devez être contents », avait-il indiqué.

On rappelle que les centrales syndicales demandent entre autres le relèvement des primes de logement et de transports, le réouverture de l’usine d’alumine de Friguia et de la Sotelgui.

 

De la réunion de dernière minute qui se tient maintenant à la Présidence de la République, dépendra la grève générale illimitée annoncée par les syndicalistes.


Élie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*