dimanche , 25 août 2019
Flash info

L’OIM accorde des subventions à 100 guinéens de retour des pays d’Afrique

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en collaboration avec le ministère délégué des Guinéens de l’Etranger, a procédé, mardi, 6 mai, à Conakry, à la remise officielle des subventions d’un montant total de 790 millions de francs guinéens, accordées à 100 jeunes guinéens de retour des pays d’Afrique, en vue de faciliter leur réintégration socioéconomique dans leurs localités respectives.

La cérémonie de remise des chèques a regroupé le chef de Mission de l’OIM en Guinée, Kabla Amihéré, le gouverneur de la Ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, ainsi que des représentants des ministères délégué des Guinéens de l’Etranger, de la Coopération Internationale, de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et l’Enfance et de la CEDEAO.

Il s’agit des hommes et des femmes, retournés en Guinée par le biais de l’OIM à la suite des crises survenues en Libye, en Côte d’Ivoire et au Mali qui, après avoir bénéficié d’une formation d’un mois à l’esprit et à la gestion d’entreprise, pourront désormais développer des activités génératrices de revenus, afin de pouvoir les maintenir et participer au développement socioéconomique de leur pays.

Le montant des différents chèques varie entre 7 et 14 millions de francs guinéens selon le plan d’affaires monté par le bénéficiaire en matière de commerce, de teinture, de couture, de coiffure, d’agriculture, de transport et de menuiserie.

A cette occasion, le gouverneur de la Ville de Conakry, Soriba Sorel Camara s’est félicité du fait que la ville de Conakry soit un cadre où des jeunes guinéens reçoivent un appui financier pour entreprendre des actions afin d’échapper à la détresse, avant d’inviter d’autres jeunes de la capitale à s’inspirer de ces projets pour générer plus de ressources et lutter contre la pauvreté dans le pays.

«Je suis convaincu qu’avec la formation et l’accompagnement de l’OIM, vous saurez relever le défi de vous prendre en charge à travers l’acquisition d’un métier ou l’exercice d’une activité génératrice de revenus. Pour ceux d’entre vous qui projettent de s’investir dans la ville de Conakry, nous sommes disposés à vous accorder toutes les facilités administratives pour la mise en œuvre de vos différents projets», a rassuré le gouverneur.

Le chef de Mission de l’OIM en Guinée, Kabla Amihéré a, pour sa part, indiqué que la formation ainsi que les subventions visent à renforcer les capacités des bénéficiaires dans le but de les aider à entreprendre et à développer des activités génératrices de revenus, en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie.

«La bonne utilisation de ces fonds permettra la réussite de vos entreprises respectives, encouragera les bailleurs de fonds à financer plus d’actions en Guinée et amènera le gouvernement guinéen à accorder plus d’attention aux guinéens issus de la diaspora», a souligné M. Amihéré.

Il a ensuite réitéré la volonté de son institution à œuvrer auprès de ses partenaires de la communauté internationale, afin de contribuer à relever les défis que pose la problématique de la gestion des migrations en Guinée.

AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*