mercredi , 20 mars 2019

Exclusif – Énergie : la Guinée résilie le contrat de 100MW d’Asperbras

Plus de deux ans après la signature d’un contrat entre le gouvernement guinéen et la société brésilienne « Asperbras », les deux parties ont rompu leur accord à l’amiable en mars dernier.

L’accord pourtant paraphé entre la Guinée et Asperbras prévoyait une adjonction thermique de 100 mégawatts à Conakry.

Dans un second dit « accord de résiliation consensuelle » dont kaloumpresse.com détient copie, « les parties décident de  mettre un terme, à l’amiable et de manière consensuelle, à leurs relations contractuelles issues du contrat de base N° 2011/184/1/4/3/1/G, ainsi que de ses avenants, sur la base de concessions réciproques ».

Le document de résiliation du contrat est signé de l’actuel ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Idrissa Thiam, de Mamadi Condé Thalès, directeur général de l’ACGP, de M. Wagner Agrivino Jesus, administrateur d’Energy and Mining Asperbras. Il est enfin approuvé par le ministre d’Etat chargé de l’économie et de finances, Mohamed Diaré.

Asperbras s’engage à procéder au transfert de tous les équipements livrés et en fabrication, les travaux exécutés, ainsi que toute la documentation du projet, au maître d’ouvrage qui n’est autre que le ministère de l’Energie.

Ce transfert, indique notre source, intégrera les obligations et engagements contractuels des sous-traitants et divers intervenants vis-à-vis de l’entrepreneur, notamment les garanties sur le matériel livré, le droit de communication directe entre le maître d’ouvrage et les sous-traitants, entre autres.

S’agissant du traitement des dettes vis-à-vis des fournisseurs et autres prestataires, le document montre que c’est le même entrepreneur qui demeure responsable des dettes vis-à-vis de ses fournisseurs. Ceci dit, le maître d’ouvrage – le ministère de l’Energie- ne peut en aucun, être astreint au paiement des obligations contractées par l’entrepreneur et non liquidées à la date de la signature de l’accord de résiliation contractuelle, selon toujours l’accord.

Nous rappelons que le contrat ainsi annulé a été signé le 05 octobre 2011.  Papa Koly Kourouma était le ministre d’Etat en charge de l’Energie. La brésilienne Asperbras s’engageait à réaliser un projet d’adjonction thermique. Coût du contrat, 122.130.000 de dollars US.

Au fil du temps, au moins 5 avenants portant modifications des modalités de paiement auront été signés entre les deux parties. Et un montant total 100.747.208 dollars US, payé à l’entreprise et à ses sous-traitants.

Seulement, voilà. A la date de clôture du projet, le gouvernement a constaté avec amertume un retard notoire dans l’exécution des travaux. Pire encore, les autorités guinéennes découvrent que le projet est arrêté sans aucune explication de l’entrepreneur.

L’accord de résiliation indique que les deux parties souhaitent poursuivre leur coopération à l’avenir dans des secteurs d’intérêts et de compétences de l’entrepreneur où la République de Guinée exprime des besoins.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.co
m

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*