mardi , 13 avril 2021

Dalein : « Si j’accepte des élections truquées en 2015 mes militants me tueront »

Dans une interview exclusive accordée à l’agence de presse Bloomberg, Cellou Dalei Diallo, président de l’UFDG confie qu’il était préoccupé par l’instabilité qui pourrait résulter des élections présidentielles de 2015 si celles-ci n’étaient pas transparentes.

« Si les élections  ne sont pas transparentes il n’y aura pas de paix et de stabilité en Guinée », rapporte l’agence qui cite les propos de Cellou Dalein Diallo, eux-mêmes traduits par un interprète au cours de l’interview réalisée à Londres le 2 mai.

Selon Bloomberg, Dalein a indiqué avoir accepté les résultats du scrutin présidentiel de 2010 même alors qu’il avait été truqué. « En 2015, mon électorat n’acceptera pas cela, même si je le lui demandais. Ils me tueront et revendiqueront leur victoire », a confié l’ancien Premier ministre, selon l’agence.

D’après l’agence de presse, le ministre de la Communication, Alhoussein Makanéra Kaké a indiqué pour sa part que le gouvernement offre la garantie d’élections présidentielles transparentes et crédibles en 2015.

« Lorsque Cellou Dalein Diallo dit que les élections présidentielles seront fraudées par le pouvoir ça n’a pas sens. Les Guinéens ont d’autres soucis que de céder aux menaces de déstabilisation ou de trouble », a affirmé Kaké, selon l’agence.

Élie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*