vendredi , 6 décembre 2019

Le gouverneur menacent les « philosophes du PDG et du PUP »

Le gouverneur de ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a déploré samedi ce qu’il a appelé la persistance de la philosophie du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP). C’est au cours d’une tournée visant à débarrasser la capitale des ordures que le numéro 1 de Conakry a tenu ces propos.

A Matoto où il a commencé sa tournée, Soriba Sorel Camara, a estimé que certaines pratiques des régimes défunts ont toujours la peau dure. Il a dit que les autorités de cette commune, la plus grande de Conakry, ont l’art de parler mais peinent à matérialiser leur engagement.

 

« Il y a trop de philosophie dans la commune de Matoto », a affirmé Camara, ajoutant que cette réalité est caractérisée par une discordance entre les faits et la mentalité des dirigeants. « Sur le plan de la mobilisation, il n’y a aucun signal fort. Vu l’insalubrité qui bat son plein on se rend compte que rien n’est fait », a dit le gouverneur.

A Tombolia où aucune mobilisation  n’a été constatée par le gouverneur, il a ordonné le déguerpissement des marchands le long des artères.

 

Soriba Sorel Camara a également ouvert un autre front ce samedi contre ces chefs de quartiers qui estiment que la campagne d’assainissement ne marche pas à cause du manque de moyens financiers. « Pourtant on a donné les moyens », a signifié Soriba Sorel Camara.

A Dixinn, Hafia 1 et 2, Kenyen, l’université Gamal Abdel Nasser, partout où il est passé en fin de semaine dernière, le gouverneur d Conakry a prévenu les administrateurs de marchés et chefs de quartiers qui aiment les idéaux du « PDG RDA » et ceux qui s’accrochent à « la philosophie du PUP ». Estimant que ceux-ci savent toujours tromper  par  le mensonges, il a appelé à un changement de comportement.

Zézé Enéma Guilavogui
+224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*