mardi , 16 juillet 2019
Flash info

La Communauté libanaise en Guinée s’implique dans la lutte contre Ebola

Les partenaires de la Guinée continuent d’unir leurs efforts pour venir à bout de l’épidémie d’Ebola qui sévit dans le pays depuis quelques mois. La communauté libanaise vivant en Guinée vient de présenter un chèque de 400 millions de francs guinéens à la Guinée pour soutenir la cause.

 

La remise officielle du chèque a eu lieu ce samedi à Conakry, devant plusieurs membres du gouvernement, du personnel de santé, l’ambassadeur de la France en Guinée et plusieurs Libanais vivant sur le sol guinéen.

Fadi Wazni, vice-président de l’Union libanaise de Guinée (ULG) a précisé que ce don est destiné à aider les autorités guinéennes à riposter  »vigoureusement » devant Ebola.  »Ce chèque a été le prix de tous les dons que nous avons reçus de la communauté libanaise vivant en Guinée. Il est destiné à montrer notre solidarité à nos frères et parents Guinéens », a-t-il dit. « Il était de notre devoir d’assister le pays pour lutter contre l’épidémie. La communauté vivant en Guinée depuis plus de 150 ans, a toujours exprimé sa solidarité en vers la Guinée ».

En réponse, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’action sociale et présidente du Comité interministériel, a exprimé le soulagement du gouvernement à travers le geste de l’ULG.  Elle a magnifié les rapports existant entre les Libanais résidents en Guinée et les autochtones qui ont duré plus d’un siècle.

Après avoir remercié les donateurs, le ministre a souligné que ce don est un acte de solidarité à la Guinée pour enrayer le virus Ebola.  »Ce geste n’est pas une surprise pour nous. Et tout ce que nous pouvons vous dire, c’est merci. Nous sommes très reconnaissants à l’endroit de la communauté libanaise. Et nous vous rassurons que les fonds seront utilisés  à bon escient », s’est engagé Mme Sanaba Kaba, ajoutant que le gouvernement s’engage à fournir tous les efforts pour riposter contre à l’épidémie d’Ebola.

Pour sa part, Bertrand Cochery, ambassadeur de France Guinée, a indiqué que le fait d’associer la France à la rencontre témoigne de l’amitié franco-libanaise en Guinée. Il a réitéré l’engagement de la France aux côtés de la Guinée  dans la lutter contre la fièvre Ebola.

Selon Bertrand, cet engagement est sur le plan médical, scientifique et bien dans d’autres domaines. Il a prévenu qu’une équipe d’experts français est attendue dans les jours prochains  pour apporter leur soutient aux médecins guinéens. Car,  »la lutte contre cette épidémie est une question des moyens, et cette lutte n’aboutira qu’à longue durée », conclut l’ambassadeur de la France en Guinée.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*